/sports/hockey
Navigation

Brady Tkachuk ne reviendra pas de sitôt

Brady Tkachuk ne reviendra pas de sitôt
Photo d'archives Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Les Sénateurs d’Ottawa amorceront leur campagne jeudi et leur formation aura un trou béant en attaque, car Brady Tkachuk n’a toujours pas conclu une entente avec l’organisation.

• À lire aussi: Les Penguins ruinent les festivités à Tampa

• À lire aussi: Mitch Marner atteint à la tête

• À lire aussi: Suzuki passe à la banque

Joueur autonome avec compensation, le patineur de 22 ans sera absent à l’occasion du match inaugural de jeudi contre les Maple Leafs de Toronto. Il s’agit certes d’une mauvaise nouvelle pour l’entraîneur-chef D.J. Smith, qui devra en demander davantage de ses troupiers pour combler l’absence de l’Américain. 

Et même si celui-ci s’entend avec le club dans les jours à venir, il faudra un peu de temps pour le ramener dans l’équipe régulière et l’utiliser dans des rencontres de la Ligue nationale (LNH).

«Il ne jouera pas la première partie. [...] À quelques jours du match, il est encore aux États-Unis. Nous devrons composer sans lui. Quelqu’un aura à se lever et à être meilleur. Quelqu’un qui n’était pas dans la formation le sera», a affirmé Smith, mardi, tel que rapporté par le quotidien Ottawa Sun.

Brady Tkachuk ne reviendra pas de sitôt
Photo d'archives, Martin Chevalier

«J’ai dit aux joueurs que j’étais ce gars des ligues mineures qui faisait souvent un aller-retour [avec la LNH]. Vous êtes à la maison et vous vous dites que vous pouvez effectuer ce que ce gars-là fait. Bien, maintenant, c’est votre chance. Tout le monde dans ce vestiaire a l’habileté de réaliser ce que les gens devant eux accomplissent habituellement. Certains auront cette opportunité et s’ils font bien, ils resteront.»

Préparation à peaufiner

Les «Sens» et Tkachuk ont négocié quelques fois lors des 10 dernières journées. Pendant ce temps, le hockeyeur garde la forme à Ann Arbor, au Michigan, et travaille avec l’équipe de développement national des États-Unis, mais il en faudra plus pour lui permettre d’être à niveau une fois qu’il aura signé sa nouvelle entente.

«Ce sera à lui de voir dans quelle forme il se trouve, ce que nous regarderons sur-le-champ. Par contre, il y aura vraisemblablement de 7 à 10 jours avant qu’il puisse jouer, a prédit Smith. Le temps qu’il se présente ici et qu’il patine... c’est dur quand vous ratez un camp de la LNH à cause du rythme avec lequel ces gars patinent.»

«Peu importe où vous patinez, et si vous ne le faites pas avec des joueurs de la LNH, ça prend un certain moment pour revenir à niveau et avancer, a-t-il poursuivi. Je ne voudrais pas le placer dans une position précaire, mais s’il est là, c’est parce qu’il est un bon hockeyeur. Dès qu’il se présentera, nous verrons à ce qu’il soit en forme et nous allons lui permettre de se préparer.»

À VOIR AUSSI