/news/provincial
Navigation

Élections municipales: Jean Rousseau s’oppose à la Zone d’innovation du Littoral Est

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Jean Rousseau, chef de Démocratie Québec, s’est prononcé mercredi contre la Zone d’innovation du Littoral Est (ZILE).

Coup d'oeil sur cet article

Qualifiant la Zone d’innovation du Littoral Est (ZILE) de «vaste parc industriel», Jean Rousseau a promis de mettre fin à ce projet, dans sa forme actuelle, s’il est élu à la tête de la Ville de Québec, le 7 novembre au soir.

• À lire aussi: Gosselin veut un 3e... et un 4e lien entre Québec et Lévis

• À lire aussi: Élections municipales: voici les courses à surveiller dans la grande région de Québec

C’est ce que le chef de Démocratie Québec a fait savoir, mercredi après-midi, en point de presse. Ce dernier a affirmé que «l’administration Labeaume-Savard a fait miroiter un projet de développement exemplaire pour la ZILE. Ça devait être un projet mixte citoyens-industrie. On nous a dit qu’on tiendrait compte des besoins du quartier en logements sociaux, commerces de proximité et espaces verts. La réalité nous prouve le contraire». 

À ses yeux, «il n’y a aucune préoccupation sincère des intérêts du quartier» et l’unique but du projet est de «promouvoir le développement des entreprises». Or, la priorité devrait être plutôt de saisir l’opportunité de «la disparition des entreprises polluantes du quartier Maizerets pour relancer le développement du quartier sur des bases nouvelles».  

La Ville de Québec a lancé le projet de ZILE au début de 2019. Elle disait vouloir faire du Littoral Est (Beauport-Maizerets-d’Estimauville) une nouvelle zone d’innovation axée sur les activités logistiques, les sciences de la vie et les technologies propres.

À voir aussi