/sports/football/alouettes
Navigation

La patience de Matthew Shiltz enfin récompensée

La patience de Matthew Shiltz enfin récompensée
Photo Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Pour la première fois en quatre campagnes dans l’organisation des Alouettes, Matthew Shiltz aura une réelle occasion de prendre les rênes de l’offensive montréalaise et le quart-arrière se sent d’attaque.

• À lire aussi: Une confiance absolue envers Matthew Shiltz

• À lire aussi: Alouettes: la saison de Vernon Adams fils pourrait être terminée

L’Américain de 28 ans devrait être en poste jusqu’à la fin de la saison régulière, puisque Vernon Adams fils a subi une fracture de l’épaule. 

«La vie ne te donne pas toujours une opportunité, mais il faut être prêt si jamais il y en a une qui se présente. C’est la mentalité que j’ai», a affirmé Shiltz lors d’une visioconférence, mercredi.

«Je suis ici depuis quatre ans. J’ai eu la chance d’avoir plusieurs répétitions dans divers moments. J’ai également connu un bon camp et je me suis entraîné fort avec les gars depuis le début de la saison. Je suis prêt, très excité et reconnaissant d’obtenir cette opportunité.»

Samedi prochain, dans un match contre le Rouge et Noir à Ottawa, Shiltz obtiendra son troisième départ dans la Ligue canadienne de football (LCF) et tentera de savourer sa première victoire à titre de partant. Il avait amorcé un match à la fin de la saison 2017, lorsque les «Als» n’allaient nulle part. Il avait aussi été appelé à remplacer Adams fils pour un duel en 2019 pendant que le numéro 1 des Moineaux purgeait une suspension.

«Il n’y a aucun doute que j’assumerai un plus grand rôle à titre de partant, mais je veux garder le même état d’esprit, a-t-il répondu, lorsque questionné sur la pression qui vient avec sa nouvelle réalité. J’ai confiance en mes habiletés, mes entraîneurs et mes coéquipiers.»

Un entraîneur inspirant

Mardi, l’entraîneur-chef Khari Jones a été très élogieux envers Shiltz. C’était maintenant au quart-arrière d’envoyer des fleurs à son pilote.

Le natif de l’Illinois s’est dit choyé de compter sur un «coach» qui a déjà évolué au poste de quart dans la LCF.

«Il est en mesure de comprendre ce que je vis alors que je dois prendre plus de responsabilités. C’est super d’avoir quelqu’un à tes côtés qui a déjà été dans ce type de situation, qui comprend ce que tu ressens physiquement et mentalement.»

«Je pense qu’il a obtenu son premier départ à 29 ans. J’aurai 29 ans en décembre. Cela m’est resté en tête», a ajouté Shiltz, qui ne cache pas son admiration pour celui qui le dirige depuis la campagne 2018.

C’est en effet à 29 ans, en plein milieu de la saison 2000 que Jones a obtenu son premier départ dans l’uniforme des Blue Bombers de Winnipeg. Il a conclu sa carrière de joueur sept ans plus tard avec plus de 21 000 verges de gains aériens et 145 touchés à son actif.

Gagnon veut jouer

Par ailleurs, le joueur de ligne à l’attaque Philippe Gagnon a affirmé qu’il souhaitait effectuer un retour au jeu contre le Rouge et Noir.

«Honnêtement, je me sens bien. La décision n’est toutefois pas seulement entre mes mains. Je fais ce que je peux pour que ma remise en forme se passe bien et que je sois prêt à jouer. C’est possible que je puisse jouer ce samedi», a dit le Québécois.

Blessé à une jambe, l’athlète de 29 ans a raté l’affrontement des siens de lundi dernier.