/sports/hockey/canadiens
Navigation

Le Canadien amorce sa saison : «ce ne sera pas parfait, mais on est à l’aise» - Ducharme

Le Canadien amorce sa saison : «ce ne sera pas parfait, mais on est à l’aise» - Ducharme
Martin Chevalier / JdeM

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO | Pour la première fois en 19 mois, tout semblait de retour à la normale dans l’entourage du Canadien, ce matin. Pendant que les joueurs prenaient part à l’entraînement matinal, les journalistes prenaient place dans les gradins. Et, ce soir, pour la première fois au Canada, un match du circuit Bettman sera disputé dans un amphithéâtre rempli à capacité.

• À lire aussi: Le grand retour pour Jonathan Drouin

• À lire aussi: Cinq clés pour une place en séries

«On en a eu un aperçu dans les séries, l’an dernier, mais c’est vraiment excitant. Il y aura assurément une poussée d’adrénaline pour les deux équipes», a lancé Josh Anderson, au terme de l’entraînement matinal du Canadien.

  • Écoutez la chronique de Jean-Charles Lajoie avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

Dans le camp des Maple Leafs, on voudra venger l’amère élimination subie aux mains des Montréalais, il y a cinq mois. Dans celui du Canadien, on se concentrera plutôt à amorcer la saison du bon pied, malgré l’absence de gros morceaux comme Carey Price, Shea Weber et Joel Edmundson.

«Ce ne sera pas parfait, mais on est à l’aise. On a travaillé (durant le camp et le calendrier préparatoire) et on s’approche de l’endroit où on veut être», a stipulé Dominique Ducharme.

Durant le calendrier préparatoire, on a pu constater qu’en attaque et en supériorité numérique, le Tricolore devrait être en mesure de se débrouiller. C’est au niveau de la défense que les points d’interrogation subsistaient.

À ce niveau, Ducharme se dit satisfait du chemin parcouru depuis la visite des Sénateurs, jeudi dernier.

«On a fait un bout sur la glace, en regardant certains détails et dans notre façon de penser. Ce sont trois aspects sur lesquels nous nous sommes concentrés. Nous sommes en meilleure position aujourd’hui», a-t-il affirmé.

N’empêche qu’il ne faudrait pas être surpris de voir Alexander Romanov et Chris Wideman n’être utilisés que sporadiquement l’un avec l’autre. À l’instar de ce que l’on a pu voir en séries éliminatoires, les membres de la troisième unité verront de l’action avec Jeff Petry, Ben Chiarot et David Savard.

Chez les Leafs, Mitch Marner, atteint à la tête lors d’une collision accidentelle avec Wayne Simmonds, pendant l’entraînement de mardi, a pris part à la séance de patinage matinale. Toutefois, en point de presse, Sheldon Keefe a souligné qu’une décision serait prise tout juste avant la rencontre dans son cas.

Poehling à Laval

En matinée, le Canadien a annoncé que Ryan Poehling, qui n’a pas accompagné l’équipe à Toronto, a été renvoyé à Laval. Ce n’était qu’une question de temps pour l’attaquant de 22 ans dont le camp fut ordinaire. Pourtant, la direction du Tricolore lui a donné toutes les occasions de se faire valoir en l’utilisant dans cinq des six matchs préparatoires de l’équipe. 

Le Canadien amorce sa saison : «ce ne sera pas parfait, mais on est à l’aise» - Ducharme
Martin Chevalier / JdeM

D’ailleurs, les départs de Phillip Danault et de Jesperi Kotkaniemi lui avaient ouvert grande la porte d’un poste régulier dans la LNH. Une belle occasion ratée pour celui que la formation montréalaise a sélectionné au premier tour (25e au total) du repêchage de 2017.

«Je pense que lui-même aurait aimé en faire plus, a soutenu Ducharme. Ça change tellement vite dans le hockey. Un bon départ pour lui, là-bas, et on ne sait jamais.»

Devant ces performances peu convaincantes, Marc Bergevin a réclamé Adam Brooks au ballottage, lundi. Au-delà de sa tenue en demi-teinte, le fait que Poehling n’avait pas à passer par le ballottage avant d’être rétrogradé chez le Rocket a facilité la décision.

Par ailleurs, Ducharme a indiqué que Sami Niku était toujours sur la liste des blessés, mais que sa situation pourrait changer jeudi matin.

À VOIR AUSSI...