/sports/baseball
Navigation

Temple de la renommée du baseball canadien : Jean-Pierre Roy et Roland Gladu honorés

Temple de la renommée du baseball canadien : Jean-Pierre Roy et Roland Gladu honorés
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Les Québécois Roland Gladu et Jean-Pierre Roy, qui ont tous deux goûté au baseball majeur, font partie des 17 nouveaux intronisés au Temple de la renommée du baseball canadien situé à St. Marys, en Ontario. 

Une liste des personnalités honorées a été dévoilée, mercredi, et vise à souligner leurs contributions historiques. Une cérémonie virtuelle sera ainsi tenue le 16 novembre pour ces élus qui sont tous aujourd’hui décédés.

Dans le cas de Gladu, il avait atteint les grandes ligues en 1944 avec les Braves de Boston, ayant porté également les couleurs des Royaux de Montréal et des Athlétiques de Québec, entre autres. L’homme de baseball, qui est mort en 1994, a aussi été recruteur pour les Braves de Milwaukee, ayant contribué à l’essor des lanceurs Claude Raymond et Ron Piché.

Roy, qui œuvrait lui-même au monticule, a pour sa part dominé chez les Royaux pour ensuite effectuer un court séjour dans le baseball majeur, en 1946, avec les Dodgers de Brooklyn. Il a aussi été commentateur sportif au Québec.

«Avec l’annulation de la cérémonie d’introduction en personne pour 2021 en raison de la pandémie, nous sentions que l’occasion était belle pour honorer plusieurs pionniers du baseball canadien», a expliqué Jeremy Diamond, président du bureau des gouverneurs du Temple de la renommée.

Hector Racine : un pionnier

En plus de Gladu et Roy, le Québécois Hector Racine est aussi reconnu, lui qui fut le président des Royaux de 1935 jusqu’à son décès, en 1956. Parmi ses réalisations, ce pionnier a notamment été grandement impliqué dans la venue de Jackie Robinson à Montréal.

Plusieurs autres intronisés ont un lien fort avec le Québec. Parmi eux, le Britannique Joe Page a largement contribué à la popularité du baseball dans la Belle Province au 19e siècle. L’Américain Charlie Culver a pour sa part été un personnage important sur la scène montréalaise. Comme entraîneur, il avait d’ailleurs aidé Raymond Daviault à atteindre le baseball majeur. Finalement, le nom de l’ancien joueur néo-brunswickois Manny McIntyre fut autrefois populaire à Trois-Rivières et Sherbrooke, entre autres. McIntyre vivait par ailleurs à Candiac lorsqu’il est décédé en 2011.

Outre la cérémonie virtuelle de novembre, il faut rappeler que le journaliste et descripteur québécois Jacques Doucet doit officiellement faire son entrée au Temple de la renommée du baseball canadien en juin 2022, après différents reports causés par la pandémie. Il fait partie de la cuvée 2020 en compagnie de Justin Morneau, John Olerud et Duane Ward.