/news/education
Navigation

Vers une nouvelle école secondaire à Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier

Coup d'oeil sur cet article

Québec a récemment donné le feu vert à la première étape devant mener à la construction d’une nouvelle école secondaire à Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier qui pourra accueillir 800 élèves d’ici quelques années.

Le ministère de l’Éducation a octroyé 2 millions $ pour élaborer un « dossier d’opportunité », qui devra par la suite obtenir l’autorisation du gouvernement Legault avant d’aller formellement de l’avant.

Au Centre de services scolaire de la Capitale, on se contente d’indiquer que ce projet « se déploiera sur plusieurs années » et que l’échéancier des opérations « reste à élaborer. »

Ouverture en 2025 ?

De son côté, le maire de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier, Pierre Dolbec, évoque une ouverture en 2025.

Ce dernier dit avoir confiance de voir le projet se dérouler rapidement puisque le terrain pour la construction de la nouvelle école a déjà été acheté par la municipalité. « On a déjà un gros pas de fait », lance-t-il. 

L’école sera située dans un nouvel ensemble résidentiel qui est prévu près de la pharmacie située à l’entrée de la ville, qui connaît un boom démographique important depuis déjà plusieurs années. 

Entre 2011 et 2020, sa population a augmenté de 25 %.

Selon les projections actuelles, l’établissement sera déjà rempli au maximum de sa capacité lors de son ouverture, puisqu’il devrait accueillir les adolescents de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier, mais aussi ceux de Shannon et du secteur nord de Val-Bélair, indique M. Dolbec.

Deuxième projet

La construction de cette nouvelle école secondaire devrait permettre de donner un peu d’air aux autres écoles secondaires du secteur au nord-ouest de Québec, qui sont déjà bien remplies. 

Il s’agit du deuxième projet de construction d’école secondaire sur la Rive-Nord de Québec. 

La première, dont l’ouverture est prévue en 2024, sera située sur le terrain de l’ancien Jardin zoologique dans le secteur de Charlesbourg et relève du Centre de services scolaire des Premières-Seigneuries.

La hausse du nombre d’élèves au secondaire se fait sentir dans la région de Québec, mais aussi un peu partout dans la province.