/news/currentevents
Navigation

Accident mortel en Beauce: un décès difficile à comprendre

Marie Soleil Boulet et Dave Lacroix en deuil Zachary Boulet
Photo Jean-François Racine Marie-Soleil Boulet-Lessard et Dave Lacroix­­­ veulent garder en mémoire les plus beaux souvenirs de leur frère Zachary.

Coup d'oeil sur cet article

Toujours dans l’attente du résultat de l’enquête, une famille de la Beauce essaye tant bien que mal de se rappeler les meilleurs moments de Zachary, 20 ans, qui a perdu la vie lorsque sa voiture a fait une embardée, samedi, à Saint-Bernard.

Unis dans le deuil, la mère, la sœur et le frère de la victime se serrent les coudes afin de traverser cette épreuve pénible. Tel un cauchemar, les policiers ont cogné à la porte en pleine nuit avec une malheureuse nouvelle.

Zachary Boulet-Lessard, de Saint-Elzéar, a péri vers 1 h du matin, samedi, dans le rang Saint-Henri. Aucun autre automobiliste n’a été impliqué dans l’accident et l’alcool ne semble pas en cause. Fatigue ou distraction ? Les proches n’ont pas de réponse pour l’instant, même après une visite sur les lieux du drame. De son côté, la Sûreté du Québec poursuit son analyse.

« C’était un clown et une bombe d’énergie. Il souriait toujours. J’ai de la misère à parler au passé. Il aimait les autos et il avait une tonne d’amis », mentionne sa mère, Nathalie Boulet.

Dure réalité

« C’était un leader positif dans une gang. Il était apprécié à son travail et il avait toujours une histoire à raconter. Il avait beaucoup d’amour à donner », ajoute sa sœur, Marie-Soleil Boulet-Lessard.

« C’était vraiment quelqu’un de bien », se remémore aussi son frère, Dave Lacroix.

En attendant de comprendre, l’entourage jongle avec différents scénarios qui ne changeront rien à la triste réalité. La famille vit une heure à la fois.

« On se pose des questions, mais ça ne le ramènera pas. Je suis fâché et j’essaye de comprendre », explique son frère. « On veut mettre le focus sur l’amour de Zach plutôt que sur la raison pour laquelle il n’est plus là », précise sa mère.

Alors que le jeune homme aurait dû célébrer ses 21 ans le 16 octobre, la famille recevra les condoléances dans une maison funéraire de Sainte-Marie, les 22 et 23 octobre. « On veut que ce soit un hommage. Qu’on parle de lui, qu’on écoute sa musique. On veut être ensemble pour penser à lui et être capable de continuer après », conclut sa mère.

« C’est triste, mais ça va peut-être donner une leçon. C’est fragile, la vie. Les amis, c’est précieux et tout le monde peut partir du jour au lendemain », résume Marie-Soleil.

À VOIR AUSSI...