/news/consumer
Navigation

Ikea s'attend à souffrir de pénuries jusqu'en 2022

Ikea s'attend à souffrir de pénuries jusqu'en 2022
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le géant suédois de l'ameublement Ikea continuera de souffrir pendant une bonne partie de 2022 des problèmes d'approvisionnement qui pèsent sur son activité, a estimé jeudi la «holding» de tête du groupe, Inter Ikea.

• À lire aussi - Produits durables: les consommateurs inquiets, mais peu actifs

• À lire aussi - Les coûts de production en Chine flambent à un rythme record depuis 25 ans

«Garder les magasins et entrepôts Ikea ouverts a été difficile. Au cours de l'exercice 2021, nous avons observé une chute substantielle de la disponibilité» des produits, a-t-elle reconnu en faisant le bilan de son activité sur la période allant de septembre 2020 à août 2021.

«Nous n'en sommes pas encore sortis et cela va continuer pendant longtemps encore dans l'exercice 2022», a précisé le groupe.

Au total, les magasins Ikea ont enregistré un chiffre d'affaires de 41,9 milliards d'euros au cours de leur exercice. C'est un rebond de 6% par rapport à l'exercice précédent, où les ventes avaient reculé à 39,6 milliards du fait notamment des fermetures de magasins en raison de la pandémie de COVID-19.

Des best-sellers de la marque, comme ses armoires Pax ou ses bibliothèques Billy, ont notamment été affectés par le grand chaos en cours dans le transport maritime mondial et l'approvisionnement en général.

Le problème «peut résider soit dans le transport, [l'accès aux] matières premières, la production ou la livraison», explique à l'AFP Jesper Brodin, le patron d'Ingka, principal réseau de magasins Ikea. Et même avec la reprise et l'allègement des restrictions sanitaires, «il faudra du temps avant que le transport mondial rattrape son retard».

Le groupe a recouru au transport ferroviaire depuis l'Asie pour pallier les retards des porte-conteneurs et la hausse des coûts dans le transport maritime, mais Jesper Brodin est optimiste et prévoit une amélioration courant 2022 sur les chaînes d'approvisionnement.

Fondé en 1943 dans le sud de la Suède, le groupe n'est pas coté en Bourse et n'a donc pas d'obligation de communiquer sur sa santé financière. Il a toutefois commencé à publier certains résultats en 2010.

À VOIR AUSSI...