/news/provincial
Navigation

Élections municipales: Gosselin recule sur le 4e lien

Jean-François Gosselin, chef de Québec 21, était entouré de plusieurs de ses candidats, lors d’une annonce, jeudi.
Photo Taïeb Moalla Jean-François Gosselin, chef de Québec 21, était entouré de plusieurs de ses candidats, lors d’une annonce, jeudi.

Coup d'oeil sur cet article

Affirmant s’être « mal exprimé » la veille en évoquant la possibilité d’un quatrième lien reliant Québec à Lévis, Jean-François Gosselin a reculé jeudi sur cette idée.

• À lire aussi: Troisième lien: «Cessons donc de se remettre en question», dit Lehouillier

« Il n’y a pas deux infrastructures [un troisième lien et un quatrième lien]. Mal compris ? Je me suis mal exprimé. J’espère que ce [jeudi] matin, c’est assez clair », a convenu le chef de Québec 21 lorsqu’il a été pressé de questions, jeudi, en marge d’un point de presse. 

Tout en réitérant son appui au troisième lien, M. Gosselin a dit vouloir « apporter des solutions ». Son idée serait désormais que le troisième lien soit à usage « mixte » pour les voitures et le transport en commun. 

À l’intérieur du tunnel, il y aurait un « embranchement » – ou une sorte de « Y » – qui permettrait au transport en commun de « continuer » jusqu’au centre-ville de Québec et aux voitures de sortir, plus loin, « vers l’est ». Le candidat à la mairie n’a cependant pas voulu dire à quel endroit précis serait située cette éventuelle sortie. 

Mea culpa 

« Ce n’est pas facile de faire mon mea culpa ce matin. Hier [mercredi], je n’étais pas aussi clair qu’aujourd’hui, a-t-il glissé. Aujourd’hui, je ne peux pas être plus clair que ça [...] Tout le monde arrive ensemble. Lorsqu’on arrive à Québec, le transport en commun continue dans le centre-ville et l’embranchement s’en va vers l’est pour le transport routier. » 

Mercredi, M. Gosselin a créé une certaine surprise en évoquant la possibilité d’un troisième et d’un quatrième lien. Il avait également affirmé que le troisième lien serait exclusivement consacré au transport en commun avant de se rétracter jeudi.

Réactions

Invité à réagir à ce nouveau développement, Bruno Marchand, chef de Québec Forte et Fière, a parlé d’une « discussion théorique » peu intéressante. « On peut faire un débat sur un troisième, quatrième, cinquième lien. Pendant ce temps-là, on ne s’attaque pas aux enjeux qui préoccupent et que les citoyens vivent », a-t-il fait remarquer.

De son côté, Marie-Josée Savard, cheffe d’Équipe Savard, s’est moquée des tergiversations de son adversaire. « Ça fait quatre ans que j’ai M. Gosselin et Québec 21 devant moi à l’opposition. On n’est pas à une incohérence près. »

Plus tôt en journée, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a affirmé qu’il ne sert à rien d’évoquer d’autres scénarios, puisque le gouvernement Legault a d’ores et déjà déposé « un projet ferme » de Réseau express de la Capitale, incluant un troisième lien. 

– Avec la collaboration de Dominique Lelièvre et de Stéphanie Martin

À VOIR AUSSI