/news/provincial
Navigation

Québec Forte et Fière promet des espaces de stationnement gratuits aux vétérans

La candidate de Québec Forte et Fière Manon Robitaille a annoncé l'engagement de son parti d'offrir des places de stationnement gratuites aux vétérans. Elle était accompagnée du vétéran Mario Grenier, du chef Bruno Marchand et des candidats Jessica Flautre-Aubry, Mélissa Coulombe-Leduc et Jean-Luc Lavoie.
Photo Stéphanie Martin La candidate de Québec Forte et Fière Manon Robitaille a annoncé l'engagement de son parti d'offrir des places de stationnement gratuites aux vétérans. Elle était accompagnée du vétéran Mario Grenier, du chef Bruno Marchand et des candidats Jessica Flautre-Aubry, Mélissa Coulombe-Leduc et Jean-Luc Lavoie.

Coup d'oeil sur cet article

Si Québec Forte et Fière forme la prochaine administration municipale, les vétérans bénéficieront de places de stationnement gratuites à plusieurs endroits de la ville, en guise de reconnaissance pour leur dévouement.

• À lire aussi: Campagne municipale: guerre de mots entre Savard et Marchand sur l’itinérance

• À lire aussi: Bruno Marchand vise «l’itinérance zéro»

Le chef Bruno Marchand en a pris l'engagement vendredi. Dès la première année d'un mandat de QFF, des places seront choisies et disséminées partout dans la ville, a-t-il promis. Le nombre n'est pas déterminé encore. On veut d'abord discuter avec les vétérans pour bien connaître leur besoin.

«On veut favoriser l’intégration des gens qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour nous tous», a soutenu M. Marchand. 

La candidate Manon Robitaille, du district de Val-Bélair, est conjointe de militaire. Elle souhaite «reconnaître à leur juste valeur» les vétérans qui ont servi leur pays. Elle souligne que seule une poignée de villes au Québec offrent ce service aux anciens soldats; Sherbrooke, Magog, Saint-Jean-sur-Richelieu, Trois-Rivières, par exemple.

Le vétéran Mario Grenier, qui a milité pour la création d'une plaque d'immatriculation réservée aux anciens militaires pendant des années, a salué l'engagement de QFF. Il dit avoir eu peu d'écoute des administrations municipales par le passé. « Québec Forte et Fière est là pour nous aider. On a besoin du monde de même pour changer la ville, pour rajeunir la ville », a-t-il exprimé. 

Pour M. Grenier, c’est surtout une question de reconnaissance. 

«Je suis capable de payer mon 25 cents comme vous. C’est juste le remerciement qu’on demande, pour ce qu’on a fait.»

À VOIR AUSSI  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.