/misc
Navigation

Rouge et Or: Jean-William Rouleau sort de l’ombre

Rouge & Or vs Stingers
Photo Martin Chevalier Jean-William Rouleau

Coup d'oeil sur cet article

La position de plaqueur défensif est ingrate au football. Souvent confronté au centre offensif adverse, son travail consiste à être une nuisance pour la ligne à l’attaque adverse afin de libérer ses coéquipiers défensifs. Il n’est pas rare qu’il se fasse bloquer par au moins deux joueurs adverses. Une description de tâche qui ne dérange aucunement Jean-William Rouleau.

• À lire aussi: Du renfort à l’attaque pour le Rouge et Or

• À lire aussi: Vert et Or: un retour à la maison contre le Rouge et Or pour Jean-Philippe Hudon

« C’est effectivement le travail à faire. Pour mettre de la pression sur le quart adverse, il faut que j’essaie de passer entre des gars de 300 livres dans un espace restreint pour aider mes ailiers défensifs qui travaillent à un contre un dans de l’espace. Ce n’est pas toujours facile à faire », explique celui qui était plus reconnu pour son jeu contre le sol à ses débuts avec le Rouge et Or.

L’entraîneur-chef Glen Constantin était très heureux de la dernière performance de son poulain en mentionnant qu’il avait joué le meilleur match de sa jeune carrière face à Concordia. Un rare compliment pour cette position habituée à évoluer dans l’ombre.

« C’est certain que ça fait plaisir à entendre. Je suis content d’avoir réussi à me démarquer en faisant un travail qui amène un défi supplémentaire. J’essaie vraiment de développer ma capacité à mettre de la pression sur le quart-arrière dernièrement et ça commence à payer. »

Jeu terrestre à venir

Le produit des Pionniers de Rimouski en division trois du football collégial s’attend cependant à du jeu beaucoup plus physique face à Sherbrooke. Une partie où le jeu terrestre aura son importance selon lui.

« Ça va vraiment être la course qu’il faut arrêter face au Vert et Or. Ils ont une ligne à l’attaque expérimentée et ils aiment courir. Il faudra être disciplinés dans nos affectations », termine Rouleau qui mentionne que la vitesse de réaction du jeu universitaire a ralenti pour lui cette année.

À voir aussi

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.