/sports/soccer/cf-montreal
Navigation

«On doit gagner ce match»- Wilfried Nancy

Coup d'oeil sur cet article

Si le CF Montréal n’a pas récolté trois points samedi, c’est surtout par manque d’opportunisme.

• À lire aussi: Catastrophe évitée pour le CF Montréal

« On a eu des opportunités pour finir, on aurait dû mieux finir. Je suis frustré parce qu’on doit gagner ce match-là », a pesté l’entraîneur-chef Wilifried Nancy.

« En deuxième mi-temps, on a eu beaucoup de situations dans la surface où on aurait pu tirer, au lieu de ça on a cherché le jeu parfait. »

Mais il n’y a pas que ça, il y a aussi deux buts marqués sur des coups de pied arrêtés par l’Union, ce qui n’a pas plu à Nancy.

« Ça m’agace beaucoup parce que j’ai envie de dire qu’on n’est pas dégueulasses sur les coups de pied arrêtés, on a eu de bonnes séries sans accorder de but. Mais on ne peut pas accorder ces buts-là. »

Points perdus 

Parfois, un verdict nul représente un point gagné. Dans ce cas-ci, ce sont deux points perdus même si le CF a « volé » un point avec un but à la dernière seconde.

« C’est un but à la dernière seconde qui nous donne ce point, mais dès la première minute, on a mérité les trois points », soutient Samuel Piette.

« Il faut être réaliste, dans le contenu, le match était très bon et si on refait ce match-là, on le gagne. »

L’équipe va disputer ses trois prochains matchs à l’étranger, ce qui va complexifier sa tâche pour une place en séries, mais Samuel Piette reste confiant.

« On est une équipe qui est capable de gagner contre n’importe qui et de faire des matchs moyens contre n’importe qui.

« On voulait prendre les trois points et se mettre à l’aise le plus rapidement possible, a admis le milieu québécois. On peut aller chercher trois points à Orlando, on peut aller chercher trois points à Toronto. »

Le temps presse

Piette est toutefois conscient qu’il reste peu de temps pour sécuriser une place en séries. « Il reste de moins en moins de matchs; alors les points à aller chercher sont cruciaux. »

Comme Romell Quioto est blessé, Nancy a dû se creuser la tête pour générer de l’attaque. Il a choisi de jouer à trois milieux offensifs avec Joaquin Torres, Djordje Mihailovic et Matko Miljevic.

La tactique a bien fonctionné puisque le trio s’est bien combiné jusqu’à ce que Miljevic quitte, un peu avant l’heure de jeu.

« On y est allé avec trois joueurs offensifs qui ne sont pas des attaquants, mais qui aiment décrocher et ç’a porté fruit dans ce match », a expliqué Samuel Piette.

« Djordje se place très bien dans l’entre-ligne et se projette bien vers l’avant, balle au pied. Matko est un joueur semblable, très bon balle au pied et techniquement à l’aise. »

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.