/news/politics
Navigation

Cap-aux-Diamants: un cœur historique à vivifier

La qualité de vie est au centre des enjeux dans le district Cap-aux-Diamants

L’attraction et la rétention d’habitants dans le Vieux-Québec, notamment sur la rue des Remparts, continuent de représenter un défi, selon plusieurs candidats au poste de conseiller municipal dans le district Cap-aux-Diamants.
Photo Didier Debusschère L’attraction et la rétention d’habitants dans le Vieux-Québec, notamment sur la rue des Remparts, continuent de représenter un défi, selon plusieurs candidats au poste de conseiller municipal dans le district Cap-aux-Diamants.

Coup d'oeil sur cet article

Services de proximité insuffisants, tourisme envahissant, loyers élevés : la capacité du Vieux-Québec à attirer et à retenir des résidents alimente une fois de plus l’élection municipale dans Cap-aux-Diamants.

• À lire aussi: Élections municipales 2021 à Québec: le bulletin de nos experts

• À lire aussi: Mairie de Québec: «un gros handicap» de ne pas être bilingue, croit Bruno Marchand

• À lire aussi: Mairie de Québec: les missions économiques à l’étranger là pour rester

Pendant qu’Équipe Marie-Josée Savard (ÉMJS) convoite ce district où Régis Labeaume n’est jamais parvenu à faire élire un conseiller, les candidats des partis adverses sont prompts à critiquer le bilan de l’administration sortante.

« C’est quelque chose que l’administration Labeaume avait identifié comme objectif, soit de faire venir 500 résidents de plus. Ça n’a pas été réalisé. Il y a beaucoup d’enjeux qui touchent ça. Les loyers coûtent cher et il y a beaucoup de pression qui vient des Airbnb notamment », affirme David Johnson, le colistier du chef de Démocratie Québec, Jean Rousseau.

Son parti propose de moduler à la baisse les taxes foncières des bâtiments qui accueillent des marchands qui desservent la population locale. « C’est quelque chose que la Ville peut faire pour permettre le développement des commerces de proximité, ce qui va attirer des résidents », suggère-t-il.

Actions concrètes

De son côté, Mélissa Coulombe-Leduc, candidate pour Québec Forte et Fière, soutient qu’« il y a des gens qui n’hésitent pas à qualifier qu’ils ont l’impression d’avoir été abandonnés. [...] On va annoncer un plan avec des actions concrètes et des indicateurs de suivi, pour vraiment venir mesurer le retour de 500 résidents. » Promesse qu’elle voudrait tenir dans un premier mandat.

La candidate de Québec 21, Cynthia Laflamme, relate être témoin de la problématique de rétention des résidents, comme propriétaire d’un commerce d’alimentation dans le quartier historique.

« On a un service de membership. Les résidents qui deviennent membres viennent se faire rembourser leur membership un an et demi à deux ans après. Il y a un gros roulement. Ils quittent le Vieux-Québec », rapporte-t-elle.

Selon elle, le redressement de la situation passe d’abord par « des choses de base », comme « l’optimisation des aires de stationnement pour les résidents », un meilleur déneigement des trottoirs, et des parcs adaptés aux familles.

Quiétude

Le candidat d’ÉMJS, Boufeldja Benabdallah, se dit conscient que les résidents sont en quête d’une meilleure qualité de vie. 

Il veut en outre redonner de l’amour aux espaces verts et trouver un « équilibre » entre la vie de quartier et le tourisme. Il rappelle que son parti souhaite favoriser le retour d’un marché saisonnier au Vieux-Port. 

« [Les citoyens du district] sont préoccupés par la quiétude, vivre tranquillement, en dehors du bruit, en dehors de la pollution », analyse-t-il.

Verdissement parmi les priorités

À l’extérieur des remparts, dans Saint-Jean-Baptiste, le verdissement apparaît comme une priorité des citoyens, même s’il existe une tension avec la difficulté de trouver du stationnement décriée par d’autres, expriment les différents candidats.

« Saint-Jean-Baptiste est un îlot de chaleur, le Vieux-Québec aussi. [...] On doit clairement apaiser la circulation et verdir. [...] On ne va pas juste enlever des stationnements et dire “arrangez-vous”. Ça va aussi avec plus d’autopartage, ça va avec du transport en commun gratuit et plus structurant, du transport actif », propose Alexia Oman, de Transition Québec. 

Les trois priorités des candidats  

Boufeldja Benabdallah (Équipe Marie-Josée Savard) 

L’attraction et la rétention d’habitants dans le Vieux-Québec, notamment sur la rue des Remparts, continuent de représenter un défi, selon plusieurs candidats au poste de conseiller municipal dans le district Cap-aux-Diamants.
Photo courtoisie

Ingénieur forestier de formation  

  • Trouver et soutenir un organisme pour opérer un marché public saisonnier au Vieux-Port.   
  • Acquérir l’église Saint-Jean-Baptiste et en faire un espace communautaire.   
  • Mise en valeur du cadre urbain du Vieux-Québec.       

Mélissa Colombe-Leduc (Québec Forte et Fière) 

L’attraction et la rétention d’habitants dans le Vieux-Québec, notamment sur la rue des Remparts, continuent de représenter un défi, selon plusieurs candidats au poste de conseiller municipal dans le district Cap-aux-Diamants.
Photo courtoisie

Spécialiste des relations publiques et gouvernementales  

  • Amélioration des espaces verts, verdissement et lutte aux îlots de chaleur.   
  • Mobilité active et cohabitation des usagers (piétons, vélos, automobilistes).   
  • Revalorisation et conversion d’espaces patrimoniaux.       

Cynthia Laflamme (Québec 21 – Équipe JF Gosselin) 

L’attraction et la rétention d’habitants dans le Vieux-Québec, notamment sur la rue des Remparts, continuent de représenter un défi, selon plusieurs candidats au poste de conseiller municipal dans le district Cap-aux-Diamants.
Photo courtoisie

Propriétaire d’un commerce de produits fins  

  • Gérer et optimiser les aires de stationnement selon les besoins des résidents.   
  • Simplifier la lourdeur administrative pour les entrepreneurs.   
  • Augmenter la mobilité piétonne pour faciliter l’accès aux destinations de proximité, notamment en hiver.       

Alexia Oman (Transition Québec) 

L’attraction et la rétention d’habitants dans le Vieux-Québec, notamment sur la rue des Remparts, continuent de représenter un défi, selon plusieurs candidats au poste de conseiller municipal dans le district Cap-aux-Diamants.
Photo courtoisie

Étudiante à la maîtrise en sociologie  

  • Apaiser la circulation automobile notamment en verdissant ou en convertissant des espaces de stationnement.   
  • Limiter l’utilisation des plateformes de type Airbnb aux établissements détenant un permis en hôtellerie.   
  • Lancer un projet pilote contre le gaspillage alimentaire en partenariat avec les restaurateurs et les hôteliers.       

David Johnson (Démocratie Québec) 

L’attraction et la rétention d’habitants dans le Vieux-Québec, notamment sur la rue des Remparts, continuent de représenter un défi, selon plusieurs candidats au poste de conseiller municipal dans le district Cap-aux-Diamants.
Photo courtoisie

Conseiller en véhicules intelligents au ministère des Transports  

  • Bonifier les rues partagées en s’inspirant du corridor Père-Marquette.   
  • Retour d’un marché public dans le secteur du Vieux-Port.   
  • Création d’une coopérative d’habitation avec une vocation d’agriculture urbaine sur le site de l’ancien Patro Saint-Vincent-de-Paul.     

À voir aussi