/news/politics
Navigation

Une course à trois pour la mairie de Matane

Coup d'oeil sur cet article

À un peu plus de deux semaines du scrutin municipal, trois candidats se trouvent en compétition pour briguer la mairie de Matane.

Cumulant 27 ans d’expérience dans l’administration municipale, Steven Grant souhaite freiner la hausse des taxes, tout en développant l’entrepreneuriat.

Il veut notamment régler le dossier de la construction de hangars à l’aéroport: «La Ville ne veut pas donner de congés de taxes aux entrepreneurs, je trouve que ce n’est pas une façon de gérer», a affirmé M. Grant.

De son côté, ayant conclu son premier mandat en tant que conseiller municipal, Eddy Métivier désire entre autres se pencher sur les enjeux de développement socio-économique et de la crise du logement.

En effet, le candidat dit vouloir ainsi rendre Matane plus attrayante: «Prenons l’exemple de la piscine municipale, je pense que ce serait un atout majeur pour Matane», a ajouté M. Métivier.

Quant à Annie Veillette, celle-ci termine également un premier mandat comme conseillère municipale. Parmi ses priorités: mettre l’environnement de l’avant et encourager la participation citoyenne.

De surcroît, la candidate veut donner une voix aux jeunes: «Il faut que les jeunes puissent s’impliquer et j’aimerais créer des comités consultatifs en ce sens», a mentionné Mme Veillette.

Les trois candidats maintiennent la cadence et tentent de se démarquer, en prévision du 7 novembre.