/news/coronavirus
Navigation

COVID-19 : les Tchèques durcissent les mesures face à un rebond épidémique

Coup d'oeil sur cet article

PRAGUE, République Tchèque | Le gouvernement tchèque a annoncé mercredi un durcissement des contrôles et des restrictions sanitaires en réponse à une recrudescence des contaminations et des décès liés à la COVID-19.

• À lire aussi - COVID-19 : Poutine implore les Russes de se faire vacciner

Le ministère tchèque de la Santé a fait état mercredi de 3246 nouvelles contaminations la veille, le double comparé au même jour de la semaine précédente. 

Au total, 51 personnes sont décédées des suites du coronavirus au cours de la semaine dernière, contre 44 décès en septembre, a précisé le ministère. 

Le port du masque à l’intérieur sera obligatoire à partir du 25 octobre, y compris sur les lieux de travail, a annoncé à la presse le ministre de la Santé, Adam Vojtech. 

« À partir du 1er novembre, les restaurants, les clubs et les discothèques devront vérifier les certificats de vaccination, les tests ou les preuves de guérison de leurs clients », a ajouté M. Vojtech. 

Le gouvernement va aussi réduire la durée de validité des tests et les faire payer aux adultes à partir du 1er novembre, et ce, afin d’encourager la population à se faire vacciner. 

Pays membre de l’Union européenne, la République tchèque et ses 10,7 millions d’habitants ont été en tête des statistiques mondiales des infections à la COVID-19 et des décès par tête d’habitant pendant des semaines au début de l’année. 

À VOIR AUSSI...