/world/europe
Navigation

Russie: mandat d'arrêt visant une proche de Navalny

Russie: mandat d'arrêt visant une proche de Navalny
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Moscou | Une proche de l'opposant emprisonné Alexeï Navalny, Lioubov Sobol, a été placée en Russie sur la liste des personnes recherchées par la Russie, nouvel exemple de la répression qui frappe depuis des mois l'opposition russe. 

Dans une notice publiée mercredi soir sur son site internet, le ministère russe de l'Intérieur indique que Mme Sobol, 34 ans, est recherchée dans le cadre d'une «affaire criminelle», sans plus de précisions sur les faits qui lui sont reprochés.

Figure montante de l'opposition russe, Lioubov Sobol, une avocate de formation, avait participé ces dernières années à de nombreuses actions et manifestations d'Alexeï Navalny, lui-même emprisonné en Russie depuis janvier.

Les autorités russes ont fait monter la pression sur ses alliés et ses organisations, qui ont été déclarées en juin «extrémistes» et interdites. Aucun de ses membres n'a donc pu se présenter aux législatives de septembre, remportées par le parti de Vladimir Poutine.

Parallèlement, de nombreux cadres du mouvement d'Alexeï Navalny ont quitté le pays, de crainte d'être incarcérés. 

Lioubov Sobol est, semble-t-il, partie de Russie. Deux autres lieutenants de M. Navalny, Leonid Volkov et Ivan Jdanov, sont également sur la liste des personnes recherchées et sont poursuivis dans le cadre d'affaires passibles d'une lourde condamnation.

Victime en août 2020 d'un empoisonnement qu'il impute au Kremlin, Alexeï Navalny avait été arrêté dès son retour en Russie après cinq mois de convalescence en Allemagne.

Son emprisonnement a suscité une vague d'indignation en Occident. Mercredi, le Parlement européen lui a remis le prestigieux prix Sakharov pour la défense de la liberté de pensée.