/misc
Navigation

Un test pour le sang-froid

Arnaud Desjardins a hâte à son premier match face aux Carabins

Arnaud Desjardins s’attend à voir beaucoup de pression de la défensive des Carabins.
Photo Didier Debusschère Arnaud Desjardins s’attend à voir beaucoup de pression de la défensive des Carabins.

Coup d'oeil sur cet article

Arnaud Desjardins possède une grande qualité pour un joueur évoluant à la position de quart-arrière. Il possède un calme olympien, mais il avoue lui-même que cette qualité sera mise à rude épreuve face aux Carabins, au CEPSUM. 

• À lire aussi: Bertrand Beaulieu: le train que personne n’a vu venir

• À lire aussi: Laval doit jouer avec intensité

« Je suis un peu nerveux et c’est normal. Ça serait vraiment étrange de ne rien ressentir à l’approche de la rencontre. J’ai parlé à quelques vétérans pour savoir à quoi m’attendre et c’est unanime. Il y a vraiment du bruit. On s’est préparé en fonction de ça », mentionne Desjardins en précisant qu’une cadence silencieuse devrait être utilisée pendant toute la rencontre.

Même si le longiligne pivot s’attend à un bon défi dans cet environnement hostile afin de conserver son calme, il a hâte de mettre les pieds sur le terrain.

« Ça va être un test pour tout le monde. Il va y avoir des bons jeux et des moins bons jeux, mais il faut rester centré sur la tâche à accomplir. Mon calme est une force et il faut que ça le demeure face à Montréal, j’ai hâte à ce défi. »

Les deux organisations comptent également sur deux jeunes pivots de premier plan. Jonathan Sénécal a fait la pluie et le beau temps à André-Grasset et il fait très bien aux commandes de l’offensive de Montréal. Arnaud Desjardins a connu lui aussi une brillante carrière collégiale et il est détenteur du plus grand nombre de passes de touché en une saison avec les Spartiates du Vieux-Montréal. L’offensive lavalloise est en feu depuis qu’il a été nommé le quart-arrière de l’équipe, avec 136 points marqués en trois rencontres.

« Je peux comprendre un peu les gens de vouloir nous comparer. Je peux cependant garantir une chose, on ne sera jamais sur le terrain en même temps. Mon attention n’est vraiment pas sur ça, elle est entièrement sur la défensive des Carabins. »

Défensive différente

Le meneur de l’attaque du Rouge et Or assure également qu’il n’y a pas seulement l’offensive lavalloise qui s’est améliorée dernièrement. 

« La défensive est en progression à Montréal. Il y a eu des retours de blessure et ils sont super agressifs dans les dernières joutes. Ils amènent beaucoup de pression. On est prêt pour ça. »

Arnaud Desjardins reflétait la confiance à la veille du match le plus important de sa jeune carrière. Il a indiqué que l’expérience du Rouge et Or en offensive était une grande aide sur cet aspect. 

« Nous avons plusieurs joueurs qui ont connu des bonnes performances dans des moments de pression dans le passé. Ils connaissent bien ce genre de match et ils vont aider les jeunes joueurs avec ça. C’est assurément un atout. »

À VOIR AUSSI