/investigations/municipal
Navigation

Candidat à sa réélection: maire suspendu, puis accusé au criminel

Gilles Bastien
Photo tirée du site web de Bouchette

Coup d'oeil sur cet article

Le maire sortant de Bouchette, Gilles Bastien, a écopé d’une suspension sans solde de 45 jours en janvier dernier après avoir reconnu s’être placé en situation de conflit d’intérêts dans le déneigement des routes de sa municipalité.

• À lire aussi: Ces maires et conseillers méritent-ils encore votre confiance?

Entre le 5 novembre 2017 et le 15 avril 2019, M. Bastien a eu un intérêt indirect dans le contrat d’entretien des chemins d’hiver de Bouchette, en raison de ses liens avec l’entreprise 9019-6205 Québec Inc. 

C’est cette compagnie qui a obtenu les contrats de déneigement durant toute cette période. Elle s’approvisionnait en sable d’un banc de gravier situé sur la propriété du maire. En contrepartie du sable, la compagnie à numéros rendait des services à l’entreprise du maire, AMFO.

ACCUSÉ AU CRIMINEL

Malgré ce lien d’affaire, le maire Bastien n’a pas dévoilé son intérêt et ne s’est pas abstenu de voter sur la résolution de 2018 octroyant un contrat de déneigement à l’entreprise. 

Fait rare, le maire, dont la bonne foi a été soulignée par la Commission municipale du Québec, a décidé de ne pas réclamer à sa municipalité le remboursement des honoraires pour sa défense. 

En septembre 2021, des accusations criminelles sont portées contre le maire pour production de faux en lien avec une coupe forestière à Lac-Sainte-Marie. Selon le média Radio CHGA, il aurait produit des faux documents et aurait imité la signature du plaignant dans certains documents. En entrevue avec ce même média, il a réfuté les accusations criminelles déposées contre lui. Une audience a eu lieu à la mi-octobre.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.