/investigations/politics
Navigation

[VIDÉO] Cité en déontologie pour sa pause pipi

Le maire de Wentworth-Nord regrette son geste

Coup d'oeil sur cet article

La pause pipi d’un maire des Laurentides sur le terrain d’un adversaire politique, dimanche dernier, lui vaut maintenant une citation à comparaître en déontologie municipale.

• À lire aussi: [VIDÉO] Le maire se soulage sur le terrain de son opposant

François Ghali, qui se présente afin d’obtenir un nouveau mandat à Wentworth-Nord, devra s’expliquer pour avoir uriné sur le terrain du conseiller municipal d’opposition André Cliche.

Le Journal publiait mardi les images gênantes pour le maire, tournées par M. Cliche avec la caméra de surveillance de son potager.

« M. Ghali a été cité en déontologie municipale pour s’être rendu au domicile d’un conseiller municipal afin d’uriner sur les plantes de son jardin », a déclaré mardi Isabelle Rivoal, porte-parole de la Commission municipale du Québec (CMQ).

Mme Rivoal précise que les gestes allégués sont « en contravention de l’article 6.10.1 du Code [d’éthique] qui prévoit que les membres du conseil doivent faire preuve de respect, de civisme, de politesse et d’équité à l’égard des autres membres du conseil de la Municipalité ».

Il s’agit d’une troisième citation à comparaître pour le maire controversé, qui est également soupçonné d’un total de 13 manquements à son code d’éthique dans deux autres dossiers, notamment pour l’utilisation inappropriée des ressources de la municipalité.

Des excuses sur Facebook

Lorsque nous l’avions joint, lundi, François Ghali n’avait pas voulu s’expliquer à propos de ses gestes de dimanche.

« Je ne commente pas ce genre d’information », avait-il dit.

Mardi, il a publié un message d’excuse sur la page Facebook de sa campagne électorale, mais il en a aussi profité pour éclabousser son adversaire.

« Monsieur Cliche, j’ai posé un geste inqualifiable et je le regrette amèrement. Par ailleurs, l’usage que vous faites de ces images montre en fait le personnage que vous êtes. Je m’excuse sincèrement auprès de mes concitoyens pour le geste posé », a écrit François Ghali.

À voir aussi...