/world/pacificasia
Navigation

COVID-19: Hong Kong va encore durcir ses restrictions d’entrée

La dirigeante du territoire, Carrie Lam.
Photo AFP La dirigeante du territoire, Carrie Lam.

Coup d'oeil sur cet article

HONG KONG, Chine | Hong Kong va encore durcir ses restrictions d’entrée, déjà parmi les plus strictes du monde, pour s’aligner avec la Chine en matière de lutte contre la COVID-19, a annoncé mardi la dirigeante du territoire, Carrie Lam.

• À lire aussi - COVID-19: la Chine confine une ville de quatre millions d'habitants

Hong Kong impose déjà une quarantaine de 14 à 21 jours dans des hôtels dédiés à la plupart des nouveaux arrivants. Cet isolement a permis de maîtriser presque totalement la pandémie mais il est décrié par les milieux d’affaires, inquiets pour la compétitivité de la ville, importante place financière mondiale.

De rares exemptions sont prévues, notamment pour les diplomates ou les dirigeants de grandes entreprises qui sont autorisés à s’isoler chez eux, ou pour certains résidents de Hong Kong arrivant de Chine continentale.

«Bientôt, nous allons annoncer que la plupart des exemptions de quarantaine accordées à des groupes spécifiques de visiteurs provenant de l’étranger et du continent seront annulées», a déclaré Mme Lam sans fournir de détail.

Lundi, le principal lobby du secteur financier de Hong Kong, l’Asifma, avait exhorté les autorités de la ville à assouplir les restrictions. «Le statut de Hong Kong en tant que centre financier international est de plus en plus menacé, de même que sa reprise économique à long terme et sa compétitivité en tant que ville d’affaires», avait-il affirmé.

Le gouvernement de Hong Kong a cependant dit à plusieurs reprises que sa priorité était de rouvrir la frontière avec le reste de la Chine, qui pratique également une politique de «tolérance zéro» à l’égard du virus, et non de faciliter les déplacements internationaux.

«Nous devons nous assurer que nos pratiques anti-COVID-19 sont plus en ligne avec celles du continent», a déclaré Mme Lam. «Donc, si Hong Kong assouplit ses contrôles aux frontières pour les personnes provenant de l’étranger, ou adopte ce que d’autres pays ont fait, à savoir vivre avec le virus du COVID-19, alors les chances de pouvoir voyager vers et depuis le continent seront réduites», a-t-elle ajouté.

À VOIR AUSSI...