/news/politics
Navigation

«Sont toutes "laites"»: Éric Duhaime plaide qu’il voulait dire le contraire

Quebec
Photo d'archives Stevens Leblanc

Coup d'oeil sur cet article

Le chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime, voulait en fait se porter à la défense des attachées politiques féminines du gouvernement lorsqu’il a affirmé à la radio qu’elles «sont toutes "laites"».

• À lire aussi: Les dons affluent au Parti conservateur d'Éric Duhaime

En marge d’une conférence de presse sur le référendum albertain pour abolir la péréquation, il est revenu sur de récents propos qu’il a tenus sur les ondes de CHOI Radio X.

«Les attachés politiques, c’est les filles de 26 ans là?» lui avait alors demandé l’animateur Jeff Fillion, le 8 octobre dernier, lors d’une conversation sur l’imposition du passeport vaccinal à l’Assemblée nationale et les exceptions prévues.

«Sont toutes "laites", Jeff, oublie ça», lui avait répondu Éric Duhaime, déclenchant des rires autour de la table. Ce à quoi Jeff Fillion avait ajouté: «ouais, sont vraiment toutes "laites"».

Or, le politicien voulait plutôt dire «le contraire» en tenant ces propos, selon ce qu’il a expliqué mardi.

«La raison pour laquelle j’ai dit ça, c’est justement pour dire "Regardes, allez pas là", a-t-il indiqué. Des jokes de mononcle sur la beauté des filles qui travaillent à l’Assemblée nationale, ce n’est pas ça, on n’embarque pas là-dedans.»

«J’aurais peut-être pas dû dire qu’elles étaient laides, vous avez peut-être raison, j’aurais peut-être dû dire que ce n’est pas ça qui est important [...], leur apparence physique», a-t-il ajouté.

«Les gens sont capables de prendre ça dans le contexte et de comprendre ce que je voulais dire», a-t-il conclu.

Le premier ministre François Legault ne voit toutefois pas la chose ainsi.

«Je pense que c’est disgracieux, rétrograde et d’une autre époque», a-t-il commenté à sa sortie du Salon bleu.

À VOIR AUSSI