/news/currentevents
Navigation

Un bris majeur du réseau d’aqueduc compromet le débit d’eau à Port-Cartier

Coup d'oeil sur cet article

Les citoyens de Port-Cartier doivent limiter leur consommation d’eau au maximum à cause d’un bris majeur du réseau d’aqueduc survenu mardi matin et qui compromet sérieusement le débit d’eau.

Malgré les efforts des employés municipaux, la fuite n’était toujours pas identifiée mardi soir.

«Ils ont passé la ville au peigne fin et ils ne l’ont pas trouvée», indique le maire de Port-Cartier, Alain Thibault.

La fuite entraîne un débit de 400 mètres cubes d’eau par heure à la sortie de l’usine de traitement des eaux de la Ville de Port-Cartier. Ce débit correspond à trois fois la consommation d’eau en temps normal et deux fois la consommation d’eau en période de pointe.

La pression d’eau dans les résidences est moins élevée qu’à l’habitude. La situation est jugée préoccupante, mais maîtrisée.

Les autorités municipales demandent aux citoyens de limiter au strict minimum la consommation d’eau afin d’éviter une interruption du service. Les citoyens sont aussi invités à être attentifs à la résurgence d’eau sur des terrains ou dans des rues qui permettrait aux employés municipaux de trouver la fuite.

Le service de sécurité incendie de la Ville de Port-Cartier est en mode veille.

Le faible débit du réseau d’aqueduc pourrait nuire au travail des pompiers en cas d’incendie.

En cas de problème, le service des incendies de la compagnie ArcelorMittal ou des pompiers de Sept-Îles pourraient être appelés en renfort.

Entre-temps, le directeur du service des incendies de Port-Cartier, Daniel Lamarre s’est assuré que les niveaux d’eau des camions-pompes et des camions-citernes sont à leur maximum.