/news/politics
Navigation

Bisbille chez les libéraux: Anglade se porte à la défense de Montpetit

Coup d'oeil sur cet article

La cheffe libérale Dominique Anglade se range du côté de sa porte-parole en santé, Marie Montpetit, qui a publiquement rabroué son collègue Gaétan Barrette sur Twitter pour ses prises de position dans le dossier des médecins de famille.

• À lire aussi - Bisbille chez les libéraux sur Twitter: la cheffe Dominique Anglade forcée d'intervenir

Après un caucus spécial mercredi pour rétablir l’ordre au sein de ses troupes, la cheffe de l’opposition officielle s’est présentée devant les médias jeudi.

«Chaque porte-parole doit faire des commentaires sur les dossiers qui relèvent d’eux. La porte-parole en matière de santé, c’est Marie Montpetit», a-t-elle lancé dans une critique à peine voilée à l’endroit de Gaétan Barrette.

Elle ajoute s’attendre à une «solidarité impeccable» des membres de son caucus et se défend de «museler» l’ancien ministre de la Santé.

Rappelons que l’actuelle porte-parole en santé du Parti libéral du Québec, Marie Montpetit, a reproché à Gaétan Barrette, sur Twitter, mercredi, d’écrire un gazouillis aussi «peu productif que l’attitude autoritaire» du «premier ministre Legault» dans le dossier des médecins de famille.  

  • Écoutez la rencontre Foisy-Robitaille avec Philippe-Vincent Foisy, Antoine Robitaille et Benoit Dutrizac sur QUB Radio:   

Les critiques publiques sont habituellement rares entre députés d’un même parti.

L’ex-ministre de la Santé Gaétan Barrette s'est attaqué mardi au président de la Fédération des médecins omnipraticiens sur le réseau social Twitter.

«Entendu toutes les entrevues du Dr Godin. Il prononce les mêmes mots qu'en 2015 quand il s'était engagé à inscrire 85 % de la population et faire passer ses membres à l'accès adapté [...] Ne le croyez pas!» a-t-il écrit.

À cette époque, Gaétan Barrette faisait adopter la Loi 20, qui prévoyait des pénalités financières allant jusqu'à 30 % du salaire des médecins s'ils ne prenaient pas un nombre assez important de patients. 

  • Écoutez la rencontre des analystes politiques Elsie Lefebvre et Marc-André Leclerc sur QUB radio  

«Abus de pouvoir»

Mais pour Dominique Anglade, la Loi 20 «n'est même plus sur la table maintenant» puisque le ministre de la Santé, Christian Dubé, entend déposer un projet de loi qui prévoirait de nouvelles sanctions pour les médecins qui ne prennent pas en charge assez de patients.

«On doit tout considérer, toutes les options doivent être sur la table, mais une manière bulldozer de procéder, ce n'est pas la manière de faire les choses», a-t-elle indiqué.

La cheffe libérale parle aussi d’un «abus de pouvoir» du gouvernement Legault puisqu’il a utilisé l’état d’urgence sanitaire pour obtenir une liste des médecins incluant le nombre des patients que chacun prend en charge.

«Si on avait une raison, une seule raison aujourd'hui de dire qu'on ne devrait pas avoir les décrets qui se répètent semaine après semaine, en voici une», a tranché Dominique Anglade.

À VOIR AUSSI...      

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.