/news/politics
Navigation

Chicane au PLQ: Marie Montpetit et Gaétan Barrette perdent leur poste de porte-parole

Chicane au PLQ: Marie Montpetit et Gaétan Barrette perdent leur poste de porte-parole

Coup d'oeil sur cet article

La cheffe du Parti libéral du Québec, Dominique Anglade, a retiré aux députés Marie Montpetit et Gaétan Barrette leurs responsabilités de porte-parole. 

• À lire aussi: Dominique Anglade manque de poigne

• À lire aussi: «PLQ inc.»: Charest fâché contre Geneviève Guilbault

C’est ce qu’a annoncé le caucus libéral, samedi en fin d’après-midi.

Ainsi, la députée Marie Montpetit a vu son poste de responsable de la Santé et des Services sociaux lui être retiré. C’est Dominique Anglade elle-même qui s’occupera dorénavant de ce dossier.

  • Écoutez la rencontre Foisy-Robitaille avec Philippe-Vincent Foisy, Antoine Robitaille et Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

Le député Gaétan Barrette perd quant à lui le rôle de porte-parole des Finances publiques et pour le Conseil du trésor. Cette fonction a été confiée à Carlos Leitao. Le poste de critique libéral en matière de relations intergouvernementales canadiennes, qui était détenu par M. Barrette, est pour sa part transféré à David Birnbaum.

Fin de la chicane entre Mme Montpetit et M. Barrette

Les deux députés libéraux ont fait la manchette cette semaine lorsque Mme Montpetit a publiquement critiqué M. Barrette pour ses prises de position dans le dossier des médecins de famille.

Elle a notamment indiqué que la méthode «bulldozer» du gouvernement Legault a longtemps été associée à celle du Dr Barrette. La porte-parole en santé lui a reproché d’écrire un gazouillis aussi «peu productif que l’attitude autoritaire» du «premier ministre Legault» dans le dossier des médecins de famille.

L’ex-ministre de la Santé, M. Barrette, s’était attaqué mardi au président de la Fédération des médecins omnipraticiens sur le réseau social Twitter.

«Entendu toutes les entrevues du Dr Godin. Il prononce les mêmes mots qu’en 2015 quand il s’était engagé à inscrire 85 % de la population et faire passer ses membres à l’accès adapté [...] Ne le croyez pas!» avait-il écrit.

À cette époque, Gaétan Barrette faisait adopter la Loi 20, qui prévoyait des pénalités financières allant jusqu’à 30 % du salaire des médecins s’ils ne prenaient pas un nombre assez important de patients.

Jusqu’ici, la cheffe du parti Dominique Anglade n’avait imposé aucune sanction à ses députés. «La cheffe a mis les points sur les i, le respect est une valeur fondamentale, il n’y aura aucun passe-droit», avait alors mentionné Jeremy Ghio, le directeur des communications de Mme Anglade.

Rappelons qu’en septembre dernier, Gaétan Barrette avait provoqué beaucoup de remous au sein de la troupe libérale en affirmant qu’il aimerait redevenir ministre de la Santé après l’élection.

La cheffe du parti d’opposition avait réagi en déclarant qu’elle avait «une excellente porte-parole qui s’appelle Marie Montpetit à la Santé.»

À VOIR AUSSI        

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.