/lifestyle/health
Navigation

Les salsas au banc d'essai

Coup d'oeil sur cet article

Réconfortantes à souhait pendant les froides soirées d’automne, les croustilles de maïs nappées de salsa sont populaires auprès de toute la famille. Les choix de salsa ne manquent pas avec de nouvelles variétés qui sont lancées chaque année. Parmi toutes les salsas du commerce, quels sont les meilleurs choix ? 

Notre analyse

Si près de 70 salsas ont été repérées au sein de différentes bannières, notre première analyse s’est penchée uniquement sur les salsas traditionnelles, sans fèves noires, maïs ou fruits qui influençaient considérablement la valeur nutritive. 

En tout, 48 salsas ont été analysées dans le cadre de cette première analyse. La portion de référence utilisée est de 60 ml soit, 1⁄4 tasse.

Par portion, les salsas fournissent :

  • Entre 15 et 30 calories
  • Entre 0 et 4 g de sucres
  • Entre 0 et 2 g de fibres
  • Entre 140 et 620 mg de sodium 

Les meilleurs choix 

Photos courtoisie

Les salsas douces, mi-piquantes et piquantes Le Choix du Président se distinguent par leur contenu en sodium raisonnable (soit 160 mg), le fait qu’elles soient sans sucre ajouté et leurs listes d’ingrédients plutôt courtes, dépourvues d’additifs, sauf ceux contenus dans la conserve de tomates (acide citrique, chlorure de calcium). 

La salsa tequila moyenne Desert Pepper est, avec 180 mg, la troisième moins salé du banc d’essai et ne contient pas de sucre ajouté. La liste d’ingrédients est aussi plutôt courte, avec l’absence d’arômes et d’agents épaississants. 

La salsa moyenne Irrésistibles Mieux-Être est la moins salée du banc d’essai. Avec 140 mg de sodium par portion, elle respecte même l’allégation de Santé Canada « Faible teneur en sodium ». Par contre, elle contient du sucre ajouté, de l’amidon de maïs et des arômes naturels. 

Les moins bons choix 

Photos courtoisie

C’est décevant de constater que la salsa piquante verte Herdez soit la plus salée du banc d’essai (620 mg), car sa liste d’ingrédients est fort intéressante et elle ne contient pas de sucre ajouté. Par contre, considérant le pointage accordé au sodium dans ce banc d’essai, elle a perdu tant de points qu’elle se retrouve dans nos moins bons choix. La salsa mexicaine douce Herdez affiche aussi une belle liste d’ingrédients (Tomate, oignon, piments serrano, sel, coriandre), mais sa teneur en sodium (540 mg) la déclasse totalement. 

Les salsas douces, moyennes et piquantes Tostitos figurent aussi, avec 500 mg de sodium, parmi les plus salées. Sans sucre ajouté, elles contiennent toutefois des arômes naturels.   

Les salsas aux fruits 

C’est la tendance d’avoir des salsas contenant des mangues, pêches ou ananas. Ce mariage sucré-salé est apprécié de plusieurs. Une dizaine de salsas contenant des fruits ont fait l’objet d’une analyse. Elles apportent entre 6 et 12 g de glucides et entre 20 et 40 calories par portion. 

Photo courtoisie

Avec 90 mg de sodium seulement, c’est la salsa aux pêches et aux mangues Desert Pepper qui l’emporte largement. Elle contient de la cassonade et du sucre, mais sinon sa liste d’ingrédients est belle. 

Photo courtoisie

La plus salée des salsas aux fruits est celle aux pêches de Mrs Renfro’s qui apporte 390 mg par portion. Par contre, elle reste moins salée que nos pires choix de salsa régulière. 

Les salsas de maïs 

Considérant qu’elles sont plus riches en glucides, les salsas de maïs ont fait l’objet d’une analyse distincte. Elles sont généralement moins salées (entre 160 et 350 mg de sodium) que les salsas traditionnelles. Elles apportent plus de calories (25 à 60 calories par portion de 60 ml) et plus de glucides (6-14 g). 

Les meilleurs choix

Photos courtoisie

Une belle mention spéciale à MTL Gringo pour ses salsas de fèves noires et de maïs (douces, moyennes et piquantes). En plus d’être une entreprise locale, ses salsas figurent parmi les moins salées (entre 160 et 180 mg de sodium). Bien qu’elles aient du sucre dans leur liste d’ingrédients, leur liste d’ingrédients est intéressante. Aussi, grâce à la présence de fèves noires, elles apportent 2 g de fibres, devenant une source de fibres. 

C’est la marque Desert Pepper avec la Salsa à la tomate rôtie au piment chipotle et au maïs qui est la moins salée des salsas de maïs (160 mg de sodium). Elle ne contient pas de sucres ajoutés. 

Les moins bons choix

Photo courtoisie

Avec 9 g de sucre, la salsa Sweet chili corn salsa de Bow Valley BBQ est la plus sucrée du banc d’essai. C’est le sucre qui figure en tête de liste des ingrédients (sauce chili douce). Elle apporte aussi 350 mg de sodium. Mais cette salsa a remporté plusieurs honneurs au sein de diverses compétitions donc son goût plaît assurément. 


Si les salsas sont peu caloriques, c’est leur contenu en sodium qui invite à la modération. Il ne faut pas oublier qu’une portion de croustilles de maïs de 50 g apportent environ 200 mg de sodium qui s’ajoutent au sodium contenu dans la salsa. 

Les croustilles, avec salsa ou non, restent un aliment que l’on consomme à l’occasion et, dans ce contexte, notre choix peut aussi être guidé par la variété préférée de la famille. 


Pour d’autres conseils en nutrition, visitez mon blogue isabellehuot.com