/news/education
Navigation

Ursulines: cure de jeunesse pour la plus vieille école francophone en Amérique du Nord

Lancement d’une grande campagne de financement

Leslie-Ann Trudel et Marianne Lavoie, deux élèves de 11 et 10 ans, dans le nouveau laboratoire créatif de l’École des Ursulines de Québec, fondée il y a plus de 380 ans.
Photo Daphnée Dion-Viens Leslie-Ann Trudel et Marianne Lavoie, deux élèves de 11 et 10 ans, dans le nouveau laboratoire créatif de l’École des Ursulines de Québec, fondée il y a plus de 380 ans.

Coup d'oeil sur cet article

La plus vieille école francophone pour jeunes filles en Amérique du Nord, celle des Ursulines, située au cœur du Vieux-Québec, veut devenir l’une des plus modernes grâce à une cure de jeunesse de 3,5 millions $.

• À lire aussi: Mobilité et congestion routière à l’avant-plan

Pour y arriver, la plus grande campagne de financement de l’histoire de cet établissement a été officiellement lancée lundi.

L’objectif est de moderniser toutes les classes où les traditionnels pupitres en bois feront place à du mobilier flexible permettant aux enseignants d’innover et aux élèves de collaborer davantage entre eux.

Leslie-Ann Trudel et Marianne Lavoie, deux élèves de 11 et 10 ans, dans le nouveau laboratoire créatif de l’École des Ursulines de Québec, fondée il y a plus de 380 ans.
Photo Daphnée Dion-Viens

Les locaux de musique, la bibliothèque, la cafétéria, le parloir et la salle de réception seront aussi au cœur de cette cure de rajeunissement, dont les travaux se dérouleront sur une période de cinq ans.

Préserver le patrimoine

Le directeur, Marc Dallaire, tient à préserver le « cachet exceptionnel » de cette école unique tout en modernisant ses espaces pour former les citoyens de demain, explique-t-il.

L’opération revêt par ailleurs une importance particulière pour tout le quartier, souligne le développeur immobilier William Trudel, coprésident de la campagne de financement.

Leslie-Ann Trudel et Marianne Lavoie, deux élèves de 11 et 10 ans, dans le nouveau laboratoire créatif de l’École des Ursulines de Québec, fondée il y a plus de 380 ans.
Photo d'archives, Jean-François Desgagnés

« C’est très important que le Vieux-Québec, qui est notre patrimoine national, soit en santé. Pour qu’un patrimoine et un secteur soient en santé, ça commence par l’école primaire », a affirmé M. Trudel, dont la fille fréquente l’établissement. 

Il coprésidera la campagne aux côtés de Céline Blanchet, vice-présidente chez DeSerres et ancienne élève de l’école. 

Jusqu’à présent, 1,1 million $ ont été amassés.

Des travaux ont déjà été réalisés. La cour d’école a été entièrement rénovée.

Laboratoire créatif

Un laboratoire créatif permettant aux élèves de faire de la robotique, de la programmation et des arts visuels a aussi été aménagé. Il est accessible aux élèves depuis la rentrée.

L’École des Ursulines de Québec a été fondée en 1639 par Marie Guyart de l’Incarnation. 

Elle accueille aujourd’hui environ 600 élèves de la maternelle à la sixième année.

Autrefois réservé aux filles, l’établissement a ouvert ses portes aux garçons en 2010.

À VOIR AUSSI