/sports/opinion/columnists
Navigation

Beaucoup de pression pour la fin

Beaucoup de pression pour la fin
Photo USA TODAY Sports

Coup d'oeil sur cet article

Pourtant, le CF Montréal avait eu une bonne répétition en Championnat canadien face au Forge FC, mais il faut croire que les joueurs n’ont pas appris à reconnaître l’urgence de la situation en échappant à la toute fin le match face aux Red Bulls de New York, samedi.

Les choses sont plutôt fragiles en ce moment et la réaction des joueurs du CF Montréal n’a pas été la bonne face aux Red Bulls, qui l’ont finalement emporté 1 à 0 en raison d’un but dans les arrêts de jeu.

Comme on l’a déjà vu dans le passé, la formation montréalaise n’a donné aucun indice sur ses intentions durant le match, si bien qu’à la dernière minute, les trois scénarios étaient encore envisageables : une victoire, une défaite ou un match nul. Le club a finalement subi un revers.

Le jeune Sunusi Ibrahim a obtenu le départ face aux Red Bulls et a posé beaucoup de problèmes à la défensive new-yorkaise lors de la première demie du match. 

Occasion manquée pour Ibrahim

Mais même si les défenseurs de New York ont eu de la misère à le contenir, c’est malheureusement lui qui leur a fourni la porte de sortie en ratant une grande opportunité. Le genre de chance qu’il est plus difficile de rater que de convertir. Et si ce genre d’opportunités ne sont pas saisies, la plupart du temps, ça revient te hanter. C’est ce qui s’est passé.

Somme toute, Ibrahim a ainsi raté une belle chance de briller.

Et en deuxième demie, le vent s’est mis à tourner quand les Red Bulls ont été beaucoup plus dangereux. On ne reviendra pas trop sur la fin du match, puisque, ça aussi, c’est du déjà-vu.

La défaite face aux Red Bulls est due au fait que le club n’a pas reconnu l’urgence de la situation et n’a pas su démontrer une intensité et une concentration qui étaient pourtant requises. La conséquence a été un but en fin de duel. Les joueurs n’ont pas reculé assez vite pour contrer les rivaux qui étaient dans la surface de réparation. Le marquage n’était pas assez serré et la réaction, insuffisante.

S’il y a une autre chose de laquelle j’ai été déçu, c’est que les joueurs n’ont pas reconnu le genre d’effort physique qu’ils avaient à donner, en particulier ceux qui n’avaient pas joué mercredi face au Forge FC. Et au final, le CF Montréal a manqué de personnalité.

Que les vétérans se lèvent

On peut blâmer les jeunes joueurs pour les récents déboires de l’équipe, comme Ibrahim ou James Pantemis, dans le match contre le Toronto FC. Mais ils sont pourtant parmi les meilleurs en ce moment à Montréal. 

Je pense qu’il manque un peu de leadership à l’intérieur de cette équipe. Les vétérans doivent aider et se lever d’ici la fin de la saison pour soutenir tout le monde dans des situations corsées en fin de match. Des gars comme Rudy Camacho, Samuel Piette et quelques autres.

Du côté des performances individuelles, j’ai été particulièrement déçu d’Emanuel Maciel. Bien qu’on n’attendait pas beaucoup de sa part, son effort n’a tout simplement pas été suffisant. Et il était frais et dispo.

Un autre est Djordje Mihailovic. Lui, on attend beaucoup de lui, mais lors des derniers matchs, il a eu de la misère à s’imposer.

Maintenant, j’espère que les joueurs comprennent bien la situation, qui est sérieuse et urgente. Je n’ai pas perdu espoir que le CF Montréal puisse gagner ses deux derniers matchs pour se donner la meilleure chance de se qualifier pour les séries éliminatoires.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.