/finance/business
Navigation

Discours en anglais uniquement du patron d'Air Canada: «inacceptable», dit François Legault

Air Canada
Photos capture d’écran tirée de Twitter et courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Le premier ministre déplore que le nouveau patron d’Air Canada ait décidé de s’adresser uniquement en anglais lors d’un discours qu’il doit prononcer demain devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

 • À lire aussi: Grand discours en anglais au Québec: tollé et plaintes contre Air Canada

• À lire aussi: Un discours uniquement en anglais pour le nouveau patron d'Air Canada

«Il est président d’une des grandes entreprises québécoises. C’est inacceptable», a déclaré François Legault en entrevue avec notre Bureau parlementaire.  

Même si son entreprise est officiellement soumise à la loi sur les langues officielles, Michael Rousseau compte s’adresser à son public québécois dans la langue de Shakespeare.  

Michael Rousseau, nouveau PDG d'Air Canada
Photo courtoisie
Michael Rousseau, nouveau PDG d'Air Canada

«Ce n’est pas d’aujourd’hui qu’Air Canada a des problèmes avec le français. Pourtant, son siège social est à Montréal», note le premier ministre Legault.  

Sur Twitter un peu plus tôt, son ministre responsable de la Langue française, Simon Jolin-Barrette, a affirmé qu’Air Canada et sa direction «doivent faire mieux».  

«C’est une marque de respect de s’adresser à la communauté d’affaires de Montréal, métropole francophone du Québec, dans la langue officielle et commune, le français», a-t-il écrit.  

En français à Glasgow

Pour sa part, François Legault entend s’adresser en français aux délégués qui viendront l’écouter, jeudi, dans le cadre d’un événement officiel de la COP26.  

« Je vais le faire surtout en français, sauf au début peut-être, par politesse, pour saluer les gens qui sont là et qui ne parlent pas français », souligne-t-il.  

Son prédécesseur, Philippe Couillard, s’était attiré les critiques en prenant la parole uniquement en anglais lors de la conférence internationale Arctic Circle, peu après son élection en 2014.  

Air Canada
Photo Stevens LeBlanc

Air Canada s’explique

Par ailleurs, Air Canada a donné davantage d’explications au sujet du discours de son nouveau patron. Malgré le tollé, le transporteur garde le cap et le dirigeant ne s’exprimera qu’en anglais. 

« L’anglais est la langue maternelle de Michael Rousseau et celle qu’il maitrise le mieux », a souligné la porte-parole Pascale Déry. 

« Vu qu’il s’agit d’une allocution importante devant un auditoire composé de gens d’affaires à propos de la reprise des activités du transporteur et de sa stratégie pour les prochaines années, M. Rousseau a décidé de livrer son allocution en anglais, et les participants ont été avisés à l’avance », a-t-elle poursuivi dans un courriel envoyé au Journal

Cette dernière souligne que l’allocution sera mise en ligne après coup sur le site internet d’Air Canada dans les deux langues officielles. 

Toutefois, il n’y aura pas de traduction simultanée lors du discours, demain, à la tribune de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM) au Palais des congrès. 

Par ailleurs, Air Canada rappelle que sa direction est bien implantée à Montréal. Huit des onze membres de la haute direction demeurent dans la Métropole.

À voir aussi   

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.