/news/transports
Navigation

Troisième lien: la CAQ fait fi de la science et avance «des faussetés», selon sept experts

D’après ces spécialistes, le troisième lien autoroutier ne réglera pas le problème de la congestion

3e lien (troisième lien)
Illustration et photo d’archives Six spécialistes en mobilité, dont Jean Dubé (en mortaise), et un expert en sciences biologiques dénoncent le projet de troisième lien du gouvernement Legault.

Coup d'oeil sur cet article

Dans une sortie particulièrement virulente, sept experts de l’Université Laval (UL) affirment que le gouvernement Legault avance «des faussetés» pour mousser son projet politique de troisième lien. Un des signataires va jusqu’à comparer les façons de faire de la CAQ à celles de Donald Trump.

• À lire aussi: Québec solidaire lance une campagne publicitaire contre le 3e lien

• À lire aussi: Rousseau demande un référendum sur le tramway et le 3e lien

C’est ce qu’on peut lire dans une lettre signée par sept membres du Centre de recherche en aménagement et développement (CRAD) de l’UL. Six sont experts en mobilité, tandis que le septième se spécialise en sciences biologiques.  

Ces derniers réagissaient à une récente sortie des ministres François Bonnardel et Jonatan Julien qui ont défendu le mégaprojet, dans Le Journal, en insistant sur le fait que les voitures qui circuleront dans le tunnel Québec-Lévis seront électriques. 

« On commençait à en avoir marre qu’on mette tout ce qu’on dit de côté en disant que c’est des faussetés. Ça nous a fait bondir. Ça n’a aucun bon sens. Leur sortie, c’est un peu pour nous décrédibiliser », s’est insurgé Jean Dubé, un des signataires. 

Ce dernier soutient que les deux ministres « mettent de côté tous les arguments qu’on a amenés. Le fait de créer des autoroutes, ça ne règle pas le problème de la congestion. Ils disent que c’est vert parce qu’il y a des voitures électriques. Or, beaucoup d’études montrent que la production de batteries, c’est pas hyper vert ». 

Les sept signataires sont François Des Rosiers, Jean Dubé, Jean Mercier, Emiliano Scanu, Marie-Hélène Vandersmissen, Dominic Villeneuve et Claude Lavoie.  

  • Écoutez l'entrevue de Philippe-Vincent Foisy avec Jean Dubé, économiste, professeur agrégé au Centre de recherche en aménagement et développement, sur QUB radio:   

« Une CAQ trumpiste »

À titre personnel et insistant pour ne pas engager la parole des autres signataires, Jean Dubé est allé plus loin en se demandant si on n’assiste pas carrément à « une montée d’une CAQ trumpiste » qui détourne les faits pour avancer « des niaiseries » et des « imbécillités ».  

« Il y a certainement des points de convergence (avec le trumpisme), a-t-il affirmé. On va sortir dans les médias et à force de répéter des faussetés, les gens vont finir par se dire que c’est peut-être vrai. »

Écouter la science

Celui qui est également professeur agrégé à l’École supérieure d’aménagement du territoire et de développement régional (ESAD) a appelé le gouvernement à écouter la science.

D’après lui, « la science est multiple. Oui, c’est des vaccins et la santé, mais il y a aussi la science sociale, la science du vivre-ensemble, la science de construire les villes. C’est aussi ce que dit la science, même si on n’a pas de sarraus ». 

Extraits de la lettre  

« Les arguments apportés par les ministres sont, malheureusement, au mieux des demi-vérités, au pire des faussetés. »

« Utiliser la même “recette” des années 1970, alors qu’on en mesure aujourd’hui tous les impacts négatifs, ne produira vraisemblablement pas de résultats différents. »

« De grâce, ne tombons pas dans la parodie du pêcheur : à savoir qui pourra raconter l’histoire la plus invraisemblable possible. »

« Les ministres semblent, encore une fois, négliger un consensus dans la littérature scientifique : l’augmentation de l’offre autoroutière génère une augmentation induite du trafic. Les gens adaptent leur comportement à ce qu’on leur offre : plus de possibilités en automobile = plus de circulation automobile. »

À voir aussi