/news/consumer
Navigation

Hydro-Québec vous demande de baisser l’électricité au maximum

La cible d’efficacité énergétique de la société d’État fixée à 8,2 TWh d’ici 2029

Hilo Hydro-Québec
Photo courtoisie Hydro-Québec espère que les outils intelligents proposés par sa filiale d’efficacité énergétique Hilo trouveront preneurs parmi les consommateurs québécois.

Coup d'oeil sur cet article

Hydro-Québec a décidé de miser sur l’économie d’énergie plutôt que sur les nouveaux barrages pour satisfaire la demande grandissante en électricité. 

• À lire aussi: Québec ira de l’avant avec sa ligne d'Hydro-Québec vers le Massachusetts

• À lire aussi: Dégelée pour Hydro dans le Maine

Tous les Québécois et les entreprises devront participer à l’effort de guerre afin de réduire leurs consommations d’électricité d’ici 2026.  

Comme le soulignait notre Bureau parlementaire, hier, Hydro-Québec devra trouver rapidement de nouvelles sources d’approvisionnement afin de combler l’écart qui se creuse rapidement entre notre consommation et nos réserves d’énergie.  

Appareils intelligents 

En plus de miser sur la construction de nouveaux projets éoliens, Hydro-Québec compte principalement sur un plan ambitieux d’économie d’énergie qui sera prochainement présenté aux Québécois. 

Hydro-Québec demandera aux citoyens de faire des efforts en essayant principalement de les convaincre d’adhérer à son programme Hilo d’appareils intelligents. 

Le but est de maximiser les économies d’énergie dans les maisons et les bâtiments.  

Avec sa filière Hilo énergie, Hydro-Québec espère pouvoir démocratiser l’installation de thermostats intelligents et d’instruments connectés.  

La recherche de nouveaux projets et de nouvelles sources d’énergie pourrait prendre encore plus d’ampleur si la société d’État n’atteint pas son objectif grâce à l’efficacité énergétique,

D’autres programmes visant les entreprises sont également envisagés

« Dans les dernières années, nous avons atteint environ 0,4 TWh annuellement en efficacité énergétique. Nous souhaitons doubler nos engagements à 0,8 TWh/année, pour un total de 8,2 TWh d’ici 2029 », a indiqué Maxence Huard-Lefebvre, le porte-parole d’Hydro-Québec.

En comparaison, il s’agit d’économiser la totalité annuelle de la production d’hydroélectricité du barrage la Romaine ou de la consommation annuelle d’hydroélectricité de la ville de Québec (calcul provisoire).  

Dans ses prévisions d’approvisionnement en hydroélectricité 2020-2029, la société d’État déduit déjà ce qu’elle estime être capable de récupérer grâce à l’efficacité énergétique.  

  • Écoutez l'entrevue de Philippe-Vincent Foisy avec Lynn St-Laurent, porte-parole d’Hydro-Québec, sur QUB radio:   

Rien n’est exclu à long terme

Les besoins en puissance et en énergie deviennent criants, surtout en raison des perspectives économiques favorables, des projets d’exportation et de la demande québécoise qui est en forte croissance.  

Dans l’immédiat, il n’est pas question de construire de nouveaux barrages hydroélectriques, assure Hydro-Québec. 

Néanmoins, à long terme, Québec « n’exclut rien », a indiqué récemment lors d’un point de presse le ministre des Ressources naturelles, Jonatan Julien.  

François Legault, de passage à la COP26, a dit miser sur l’éolien.


8,2 THh d’économie d’énergie d’ici 2029, c’est l’équivalent de :  

  • La consommation annuelle d’électricité d’une ville comme Québec ou Laval    
  • La production totale des quatre barrages du complexe La Romaine pendant un an        

* La mise en service du barrage La Romaine 4 est prévue l’an prochain.

À voir aussi   

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.