/news/currentevents
Navigation

CENTAURE frappe fort contre le trafic d’armes et de drogue

Parmi leurs perquisitions, les policiers ont saisi plus de 150 kilos de cocaïne

Coup d'oeil sur cet article

La nouvelle stratégie mise en place pour mettre un frein aux nombreuses fusillades a permis aux policiers de frapper fort aujourd'hui, en multipliant les perquisitions qui ont mené à la saisie de plus de 150 kilos de cocaïne et de dizaines d’armes à feu.

• À lire aussi - Opération CENTAURE: un homme arrêté en Chaudière-Appalaches

Les policiers ont fait plusieurs visites-surprises aujourd'hui à Montréal, Laval, Brownsburg-Chatham (Laurentides), Trois-Rivières, Saint-Gédéon (Beauce) ainsi qu’à Rimouski (Bas-Saint-Laurent), notamment. 

À Saint-Gédéon, en Beauce, des policiers ont mis la main sur des armes ce matin.
Photo Agence QMI, Marc Vallières
À Saint-Gédéon, en Beauce, des policiers ont mis la main sur des armes ce matin.

Ces opérations, issues de la nouvelle stratégie CENTAURE, visaient à mettre la main sur divers éléments de preuve chez des individus suspectés de s’adonner à des activités criminelles, dont le trafic d’armes à feu.

CENTAURE a été lancée en septembre par la ministre de la Sécurité publique Geneviève Guilbault, afin de lutter contre l’inquiétante recrudescence de crimes liés aux armes à feu.

Photo Agence QMI, Marc Vallières

Les différentes saisies d’aujourd'hui ont permis de mettre hors d’usage des dizaines d’armes, a-t-on appris. 

Photo Agence QMI, Marc Vallières

150 kilos de coke

Durant les perquisitions, les policiers ont aussi fait une impressionnante trouvaille : ils ont saisi plus de 150 kilos de cocaïne. Sur la rue, une telle quantité de drogue serait estimée à près de 11 M$, selon nos informations.

À Laval, une presse à kilos et une boîte qui semble contenir de la cocaïne ont été saisies.
Photo Martin Chevalier
À Laval, une presse à kilos et une boîte qui semble contenir de la cocaïne ont été saisies.

À Laval, les policiers ont aussi saisi une presse à kilos, utilisée pour comprimer la cocaïne en briques. Un des dossiers est lié aux Hells Angels, a-t-on appris. 

Une centaine de policiers étaient sur le terrain aujourd'hui dans le cadre de ces opérations. Jusqu’à maintenant, il n’y a eu aucune arrestation à la suite des perquisitions. 

Ce sont des informations du public qui ont permis aux enquêteurs d’effectuer toutes ces perquisitions aujourd'hui, a insisté le lieutenant Benoit Richard, de la Sûreté du Québec.

Partage d’informations

« Le partage d’information, c’est le nerf de la guerre. Ça permet de déployer nos enquêtes », a-t-il dit, ajoutant que certaines enquêtes n’ont débuté que récemment, soit le mois dernier. 

« Ça montre que les policiers sont très proactifs en matière de lutte aux armes à feu et que la mise en commun des ressources avec CENTAURE favorise les échanges et la planification », a-t-il ajouté.

Une nouvelle ligne téléphonique pour le partage d’informations confidentielles en matière d’armes à feu a d’ailleurs été lancée aujourd'hui : 1 833 888-ARME (2763). 

– Avec la collaboration de Frédérique Giguère


♦ Jeudi soir, des policiers de 13 corps de police ont effectué des visites dans des bars dans le cadre d’opérations de visibilité.

CENTAURE: autre perquisition en Montérégie 

Agence QMI

La résidence d’un homme suspecté de trafic de stupéfiants et de possession d’armes à feu illégales a été passée au crible, jeudi, par les policiers de la Division des enquêtes contre le crime organisé (DECCO) de la Montérégie.

La perquisition qui a eu lieu à Saint-Amable avait pour but de rechercher d’éléments de preuve pouvant incriminer le suspect.

Elle faisait partie de la stratégie CENTAURE qui permet à la Sûreté du Québec ainsi qu’à tous les corps policiers partenaires de maximiser leurs efforts au niveau national, régional et local ciblant à la fois l’approvisionnement, l’importation, la distribution et la possession illégale d’armes à feu.

L’opération est le résultat d’informations reçues du public à l’automne 2021.

Tout renseignement en lien avec ces infractions peut être communiqué au 1-833-888-ARME (2763).

Toute information sur des actes criminels ou des événements suspects peut être communiquée à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.

À VOIR AUSSI...