/news/health
Navigation

Il y a une pénurie d’ergothérapeutes au Québec

Coup d'oeil sur cet article

La pénurie d’ergothérapeutes au Québec freine l’accès aux services de réadaptation requis par la population dont les besoins sont pourtant en constante croissance.

• À lire aussi: Laissée à elle-même dans une maison inadaptée

« Il n’est pas normal qu’une famille attende plus de 17 mois pour avoir accès aux services d’un ergothérapeute pour son évaluation visant à déterminer ses besoins en termes d’adaptation de son domicile », signale Alain Bibeau, président de l’Ordre des ergothérapeutes du Québec (OEQ), qui regroupe environ 5500 membres.

Et « avec de longs délais de la sorte, précise-t-il, le potentiel de risques de préjudices pour la personne augmente significativement ».

C’est le cas de Lydia St-Pierre, qui souffre d’aphasie et doit se déplacer en fauteuil roulant après un AVC en mai 2020. Elle attend toujours des nouvelles du Programme d’adaptation de domicile (PAD) de la Société d’habitation du Québec (SHQ).

Délestage 

Le délestage massif des ergothérapeutes serait notamment la cause de ces délais, selon le porte-parole de la SHQ, Sylvain Fournier, qui mentionne pourtant que moins de demandes d’aide financière ont été formulées au PAD l’an dernier qu’au cours des quatre dernières années.

« La pandémie a effectivement eu des effets sur la mise en application du programme, assure-t-il. Certains ergothérapeutes ont été sollicités à contribuer à l’effort du réseau de la santé à la lutte à la pandémie de COVID-19, ce qui a pu influencer le rythme de prise en charge des dossiers PAD. »

Oui, « les ergothérapeutes continuent de contribuer aux activités liées au dépistage de la COVID et à la vaccination », souligne M. Bibeau. Mais il n’en demeure pas moins que le financement public – et privé – est « insuffisant » pour la création de postes d’ergothérapeutes et les services de réadaptation requis par la population, plaide-t-il.

« La clientèle en santé mentale, le maintien à domicile, les CHSLD, la pédiatrie, le milieu scolaire », les besoins en ergothérapie sont croissants, surtout dans une population vieillissante, fait valoir le président de l’OEQ.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.