/news/provincial
Navigation

Mairie de Québec: les partis et leurs 10 principaux engagements

Coup d'oeil sur cet article

Une campagne électorale n’en serait pas une sans des promesses. Le Journal a recensé les points majeurs qui ressortent des plateformes des cinq formations politiques dans la course à la mairie de Québec.

• À lire aussi: Mairie de Québec: qui succédera à Régis Labeaume?

• À lire aussi: Municipales 2021: le bulletin de nos experts

Équipe Marie-Josée Savard     

1. Dynamiser les rues commerciales en permettant les rues piétonnes et l’animation et conserver à coût réduit les permis de terrasses.

2. Raviver l’attractivité de Québec par la création d’un fonds dédié au soutien des initiatives en tourisme durable.

3. Agir pour le recrutement de la main-d’œuvre et impliquer la communauté d’affaires.

4. Limiter l’augmentation annuelle des taxes résidentielles et non résidentielles au seuil de l'inflation réelle, avec un plafond fixé à 2,5 % et offrir la possibilité d’étaler le paiement sur 12 mois sans frais.

5. Réaliser le réseau structurant de transport en commun avec son tramway et entamer la planification d’une deuxième phase, élaborer une vision de la mobilité active, puis convertir le secteur sud de l’autoroute Laurentienne et l’autoroute Dufferin-Montmorency en boulevards urbains.

Une représentation du projet de tramway.
Photo courtoisie
Une représentation du projet de tramway.

6. Intégrer des critères du développement durable dans la prise de décision ; planter 100 000 arbres d’ici 2027, protéger les boisés urbains et préserver les arbres lors de grands travaux.

7. Investir dans les équipements aquatiques, les parcs, les sports émergents et offrir la gratuité d’accès, l’hiver prochain, à nos sites de plein air et à la location d’équipement ainsi qu’à la Baie de Beauport.

La Baie de Beauport.
Photo d'archives, Stevens LeBlanc
La Baie de Beauport.

8. Restaurer la Maison Pollack pour en faire une Maison de la diversité, acquérir l'église Saint-Jean-Baptiste pour y créer un espace culturel et communautaire. 

La maison Pollack en juillet dernier.
Photo d'archives, Stevens LeBlanc
La maison Pollack en juillet dernier.

9. Mettre sur pied un projet pilote de Centre de services intégrés pour les victimes d’agressions sexuelles et de violence conjugale, construire 2600 logements sociaux et abordables d’ici 2025.

10. Créer des places publiques permanentes et éphémères dans chaque quartier, aménager un réseau de plus de 100 km de sentiers près des rivières.

Québec 21     

1. Doter Québec d’un réseau structurant de transport en commun articulé autour d’un métro léger VALSE, d’un trambus électrique et d’autobus électriques. 

Une image du projet de métro léger promu par Québec 21.
Illustration courtoisie
Une image du projet de métro léger promu par Québec 21.

2. Ramener une saine gestion des finances publiques et s’attaquer à la colonne des dépenses avec un gel des taxes pour les deux prochaines années. 

3. Doter les arrondissements d’infrastructures de qualité en planifiant l’installation d’une patinoire extérieure réfrigérée couverte et d’un parc canin dans chacun des six arrondissements.

Un exemple du projet de patinoire extérieure couverte et réfrigérée.
Illustration courtoisie
Un exemple du projet de patinoire extérieure couverte et réfrigérée.

4. Transformer l’Espace 400e en marché public et lieu culturel pour les artistes locaux pour le secteur du Vieux-Port. 

5. Doter la ville de Québec d’un centre récréatif pour les aînés, à l’image de projets comme à Laval et à Saint-Jérôme, pour briser l’isolement et offrir des activités, notamment. 

6. Ériger un projet de logements sociaux sur la centrale de police du parc Victoria. Le parti a une cible de 5000 logements sociaux et 1000 logements abordables sur 10 ans pour Québec.

7. Aider les familles qui inscrivent leurs enfants au Programme Vacances-Été en réduisant les coûts d’inscription et en bonifiant le soutien aux familles à faible revenu. 

8. Investir 10 M$ supplémentaires au cours des quatre prochaines années pour soutenir les organismes communautaires. 

9. Miser sur les lieux naturels comme le parc Chauveau et le mont Bélair, en favorisant la pratique d’activités sportives et de plein air qui sauront plaire à tous les usagers de parcs, tout en conservant les aspects naturels des sites. 

Le parc Chauveau.
Photo d'archives, Didier Debusschère
Le parc Chauveau.

10. Créer un poste d’inspecteur général à la Ville de Québec, à l’image de plusieurs villes en Amérique, afin que Québec soit irréprochable sur le plan des contrats publics.

Démocratie Québec    

1. Tenir un référendum sur les projets de tramway et de 3e lien entre Québec et Lévis.

2. Mise en place d’une politique de l’arbre urbain axée sur la sauvegarde des arbres matures, une obligation pour les promoteurs d’investir jusqu’à 1 % des nouveaux projets immobiliers dans la plantation d’arbres et la mise en place d’une trame verte de proximité.

3. Promouvoir un réseau express régional (RER) avec tramway, trambus en site propre sur les autoroutes et voie réservée sur le pont de Québec, un troisième lien exclusif à un métro, et un réseau express pour vélos électriques et conventionnels 4 saisons.

4. Mettre en place une politique de responsabilité sociale des entreprises pour retenir et recruter la main-d’œuvre en mettant l’accent sur la formation, les horaires variables et l’engagement social.

5. Limiter l’augmentation des taxes résidentielles à l’inflation avec plafond de 2,5 %. Dans le secteur commercial, taxation à paliers pour réduire le fardeau fiscal des entreprises de proximité et report du paiement de 50 % des taxes sur 3 ans.

6. Créer des budgets participatifs de 1 million $ par quartier pour des initiatives citoyennes en environnement, plantation d’arbres, aménagement ou animation.

7. Augmenter le budget d’acquisition des terrains pour des projets de logements abordables et sociaux à 40 millions $ par année, viser la création de 6000 logements de ce type d’ici 2025 et revoir le projet Humaniti.

Une représentation d’une partie du projet Humaniti.
Illustration courtoisie
Une représentation d’une partie du projet Humaniti.

8. Mesurer en temps réel la pollution de l’air, améliorer le tri en amont pour réduire l’utilisation de l’incinérateur et convertir les foyers au bois dans les résidences en foyers moins polluants.

9. Solliciter davantage pour offrir de grands événements, augmenter les subventions pour la rénovation patrimoniale et augmenter le budget de 500 000 $ consacré aux expositions culturelles.

Jean Rousseau en 2016 devant le marché du Vieux-Port, maintenant démoli.
Photo d'archives
Jean Rousseau en 2016 devant le marché du Vieux-Port, maintenant démoli.

10. Ramener un marché public dans le Vieux-Port et aménager une école culinaire mettant en valeur les produits du terroir dans les Nouvelles Casernes.

Les Nouvelles Casernes.
Photo d'archives
Les Nouvelles Casernes.

Québec Forte et Fière    

1. Redonner vie aux quartiers avec la mise en place d’une rue commerciale dans chacun des districts.

2. Favoriser la cohabitation des familles, des aînés, des cyclistes et des automobilistes en donnant un « électrochoc » dans la sécurité routière.

La rue Foucault où la limite de vitesse a été augmentée de 30 à 40 km/h.
Photo d'archives, Stevens LeBlanc
La rue Foucault où la limite de vitesse a été augmentée de 30 à 40 km/h.

3. Apporter 10 ajustements au tramway, dont diminuer l’apparence des fils électriques et les effets négatifs de la dalle de béton en protégeant le plus d’arbres possible. À compter de 2023, imposer aux promoteurs une redevance à l’émission du permis sur les nouveaux projets immobiliers d’importance situés dans un rayon d’un kilomètre d’une station du futur tramway.

4. Limiter la hausse des taxes résidentielles à l’inflation avec un plafond de 2,5 % et réduire la taxation commerciale en offrant une modulation.

5. Mettre un terme à la destruction des boisés en interdisant tous les changements de zonage qui les mettraient en péril. 

Un boisé à Sainte-Foy avant qu’il ne soit coupé en 2019.
Photo d'archives, Stevens LeBlanc
Un boisé à Sainte-Foy avant qu’il ne soit coupé en 2019.

6. Rendre la mobilité accessible dans tous les quartiers en réunissant tous les moyens de transport disponibles dans une seule et même carte payable à la fin du mois en fonction de l’utilisation. 

7. Tenir un grand sommet des aînés dans les 100 premiers jours et définir des mesures concrètes pour permettre aux citoyens de vieillir dans leur quartier 20 ans de plus.

Un piéton âgé près de la rue des Bienfaits.
Photo d'archives, Stevens LeBlanc
Un piéton âgé près de la rue des Bienfaits.

8. S’attaquer à la pénurie de places en garderie en rendant disponibles des locaux, en offrant des incitatifs pour le démarrage et en répertoriant les besoins sur le territoire. 

9. Doubler les budgets alloués aux infrastructures de loisirs et de sports afin de remettre au goût du jour les installations dans les quartiers. 

10. Déplacer l’offre culturelle dans les quartiers en offrant des spectacles et des lieux d’échanges artistiques partout sur le territoire, dont de grands événements comme la Fête de Québec.

Transition Québec    

1. Implanter la gratuité des transports en commun.

2. Agir contre les changements climatiques en réduisant de 45 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 par rapport au niveau de 1990.

3. S’opposer au troisième lien en proposant d’autres options, comme un pont de Québec réservé aux transports en commun et au vélo.

Des supporteurs de Transition Québec manifestant contre le 3e lien devant l’église Saint-Roch en mai dernier.
Photo d'archives, Jérémy Bernier
Des supporteurs de Transition Québec manifestant contre le 3e lien devant l’église Saint-Roch en mai dernier.

4. Lutter contre la crise du logement et freiner la hausse des loyers en obligeant les promoteurs à inclure 20 % de logements sociaux et 20 % de logements familiaux et en resserrant l’encadrement des plateformes comme Airbnb.

5. Mettre en place un régime d’écofiscalité encourageant les comportements écoresponsables, tout en maintenant le niveau des taxes à l’inflation.

6. Réaliser le projet de tramway en réduisant au maximum la coupe d’arbres, prévoir une phase 2 sur la 1re Avenue vers Charlesbourg et ramener le trambus en Basse-Ville sur Charest.

7. Déployer « Québec, Capitale Cyclable », une vision du cyclisme utilitaire qui ajoutera plus de 50 km de pistes cyclables protégées, unidirectionnelles et quatre saisons dans un premier mandat.

Une piste cyclable dans Saint-Roch.
Photo d'archives
Une piste cyclable dans Saint-Roch.

8. Mettre en place un plan pour une ville zéro déchet d’ici 2035, comprenant un système de compost municipal, et permettant d’envisager à terme de fermer l’incinérateur de Limoilou. 

L’incinérateur de Québec.
Photo d'archives
L’incinérateur de Québec.

9. Lutter contre la discrimination et le profilage social et racial en utilisant une portion du financement du SVPQ pour bonifier les équipes d’intervention communautaire œuvrant auprès de personnes marginalisées, notamment les personnes en situation d’itinérance.

10. Relancer le Réseau des villes francophones et francophiles d’Amérique pour faire rayonner la langue française et réaffirmer le rôle de Québec comme capitale française des Amériques.

À voir aussi    

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.