/news/politics
Navigation

Christine Beaudette renverse la mairesse Cordato à Boisbriand

Christine Beaudette renverse la mairesse Cordato à Boisbriand
STÉPHANE SINCLAIR/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

La nouvelle mairesse de Boisbriand, Christine Beaudette, s’est dite consciente de l’énorme défi qui l’attend et affirme être prête à l’assumer en espérant que les citoyens seront satisfaits d’elle dans quatre ans. 

• À lire aussi: Tous les développements des élections municipales

«Je le sais que ce ne sera pas facile, mais nous allons tout faire pour relever le défi et s’assurer que nos citoyens seront contents de notre gestion. On veut qu’ils soient contents de nous avoir fait confiance », s’est exprimée la nouvelle mairesse de Boisbriand en entrevue avec l’Agence QMI.

Après avoir appuyé la mairesse sortante de Boisbriand Marlene Cordato, trois conseillers municipaux ont décidé d’appuyer l’ex-conseillère municipale Christine Beaudette à la mairie pour les élections municipales de 2021. Cette dernière a remporté la victoire par un peu plus de 52 % des voix.

Les élus Lori Doucet et Daniel Kaeser, qui ont quitté en 2019 le parti de la mairesse Cordato pour siéger comme indépendants et qui se sont rallié derrière Mme Beaudette ont gagné leur pari. Au total, elle aura fait élire cinq conseillers indépendants derrière elle.

Ses principaux chevaux de bataille ont été l’éthique et la transparence, mais aussi de favoriser les commerces de proximité et le développement durable et harmonieux.

«On ne veut pas que des immeubles en hauteur viennent s’installer au beau milieu d’un quartier de maisons unifamiliales, a soutenu l’aspirante-mairesse. Quand tu achètes une maison qui se trouve collée sur des condos, tu fais le choix. Mais quand ça fait 20 ans que tu habites là et qu’on construit des condos à quatre étages dans ta cour, tu as le droit de ne pas être content», avait-elle expliqué en entrevue avec l’agence QMI.

Le parti de Marlène Cordato, le Ralliement des citoyens, a misé pour sa part sur le bilan des dernières administrations, la bonne situation financière de la ville, la précédente baisse des taxes et une amélioration de l’offre culturelle, des activités ainsi que l’instauration d’un marché public.

L’administre de Mme Cordato avait annoncé, en 2019, être parvenue à récupérer environ 1 million $ perdu en raison de la collusion dans l’obtention de contrats municipaux à Boisbriand dévoilés en 2009, grâce à des ententes conclues avec des entrepreneurs et entreprises.

Madame Cordato n’avait pas rappelé l’Agence QMI au moment d’écrire ces lignes après sa défaite électorale.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.