/entertainment/opinion/columnists
Navigation

Gala de l’ADISQ: Tokébakicitte

Gala de l’ADISQ: Tokébakicitte
Photo courtoisie, ADISQ / ÉRIC MYRE

Coup d'oeil sur cet article

Programmer un gala de l’ADISQ le même soir que les élections municipales ? Vraiment ? Avouez que c’était un drôle de dilemme : on avait le choix entre regarder l’ascension de la ricaneuse de Montréal ou suivre l’imitation de Diane Dufresne par Klo Pelgag. 

On était tiraillé entre la consécration de la jeune reine de Longueuil Catherine Fournier et les blagues de Louis-José Houde qui nous rappelait, on ne sait trop pourquoi, que Joël Legendre s’était déjà montré le « kiki » dans un parc de Longueuil.

La soirée de l’Adisq n’a pas été trépidante, surtout devant une salle clairsemée, mais au moins on n’a pas eu droit à la soirée woke à laquelle je m’attendais...

EN FRANÇAIS S’IL VOUS PLAIT

J’espère que Michael Rousseau, le PDG d’Air Canada qui était bien fier de dire qu’il avait passé les 14 dernières années à Montréal sans parler français a écouté le gala et le pré-gala, pour « améliorer son français » comme il nous l’a promis la semaine dernière. 

Il aurait pu entendre Klo Pelgag, la grande gagnante de la soirée, dire : « J’essaye de enjoy le moment. [...] Mes collaborateurs sont pas front. [...] Je suis low profile. [...] Je suis fan du fun. [...] On a brainstormé. [...] Bravo à tout le monde qui font [sic] de la musique ». 

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Il aurait aussi pu entendre Vincent Vallières vanter les mérites d’une vraie tournée en évoquant « Du vrai tapping et du vrai beat making, une tournée avec des vrais trucks ». Si monsieur Rousseau a écouté le gala, il a pu entendre Charlotte Cardin affirmer : « Je suis fière de ce release-là. On est content de se retrouver en band ». 

Il l’aurait aussi entendue chanter Anyone who loves me, avec son beau refrain « We’ll fuck you up »... Il aurait entendu FouKi chanter : « Everybodys’s gonna aimer toi. Tant de haine, tant de hate. »

Il aurait sûrement aimé entendre Alex Burger, gagnant dans la catégorie country pour son album Sweet Montérégie déclarer, avec son Félix à la main : « On adore faire des shows, allez voir les bands, ayez du fun ». 

  • Écoutez la chronique de Sophie Durocher au micro de Philippe-Vincent Foisy sur QUB radio:

Dans une publicité pour Fido, il aurait entendu Mathieu Dufour dire qu’il réserve à son amie « toute qu’une surprise ». Après tout... Tokébakicitte !

J’adore Roxane Bruneau et sa chanson, consacrée chanson de l’année, À ma manière, mais pourquoi elle marmonne sur scène ? 

Klo Pelgag ? J’ai compris 10 % des paroles de sa chanson Mélamine.

Pas sûr qu’un « apprenant français » comme Michael Rousseau aurait pu pratiquer la langue de Molière en regardant ce gala. 

En passant, parlant de langue, pourquoi ne pas avoir souligné, dans un gala de l’excellence de la musique québécoise, le fait qu’hier c’était le cinquième anniversaire de la mort de Leonard Cohen, qui nous a quittés le 7 novembre 2016 ?

Toute la journée, j’ai vu passer des hommages de médias étrangers sur les médias sociaux, mais ici même à Montréal, pas un clin d’œil à Lennie ?

LA DIVERSITÉ

Cette année, le pré-gala était animé par Isabelle Racicot et Nicolas Ouellet. On y a reçu entre autres Dominique Fils-Aimé. 

Ce segment a été entrecoupé de deux publicités pour une compagnie mettant en scène une famille noire, Hello fresh avec une famille bi raciale, Gregory Charles pour le groupe Maurice.

Ah, oui c’est vrai, le racisme systémique est vraiment absolument épouvantable au Québec... 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.