/investigations
Navigation

Décès d'une adolescente: il remet en ligne sa fausse nouvelle après l'avoir retirée

Claude Gélinas, blogeur Fausse nouvelle Malaka
Photo tirée de Facebook Claude Gélinas, blogeur

Coup d'oeil sur cet article

Le blogueur qui a propagé la fausse nouvelle sur le décès d’une adolescente montréalaise après son vaccin a décidé de republier son texte après l’avoir retiré.

• À lire aussi: En bobettes, il retire enfin sa fausse nouvelle

• À lire aussi: Autopsie d'une fausse nouvelle: «Ma fille me manque»

• À lire aussi: L’origine d’une nouvelle construite de toutes pièces par des militants antivaccins

Claude Gélinas a été parmi les premiers à répandre la nouvelle, sans preuve, que Malaka Rizkalla est morte d’une crise cardiaque en septembre dernier quelques jours après avoir été vaccinée. Elle avait plutôt reçu son vaccin en juin.

Nos journalistes l’ont confronté alors qu’il se trouvait en bobettes dans sa maison, à Lévis. Il avait alors retiré la nouvelle publiée dans son blogue sur Facebook et Twitter.

Nos journalistes ont retrouvé l’auteur de la fausse nouvelle sur Malaka Rizkalla.
Capture d'écran TVA Nouvelles
Nos journalistes ont retrouvé l’auteur de la fausse nouvelle sur Malaka Rizkalla.

Théorie du complot

En fin de semaine, il a remis le texte sur son blogue après la diffusion de son histoire dans Le Journal et à l’émission J.E. Dans une vidéo YouTube de 54 minutes, il tente de se justifier.

Selon Gélinas, il n’y a pas de théorie du complot sur le fait que le vaccin est mauvais pour les jeunes. « Ce n’est pas vraiment un complot. Il y a eu des dizaines de milliers de morts rapportées », soutient-il sans préciser d’où vient cette information. L’homme se plaint également d’avoir été censuré sur Facebook, qui l’empêcherait de faire des vidéos en direct. Il est aussi revenu sur les bobettes, disant plutôt que c’étaient des boxers.

  • Écoutez la chronique de Félix Séguin sur QUB radio:

À VOIR AUSSI