/news/politics
Navigation

Médecins de famille: le PLQ rejette la loi de Barrette

La cheffe libérale Dominique Anglade
Photo d'archives La cheffe libérale Dominique Anglade

Coup d'oeil sur cet article

La loi 20 adoptée sous l’ancien gouvernement libéral de Philippe Couillard pour améliorer l'accès aux médecins de famille en les forçant à prendre plus de patients n’est plus appropriée, estime l’actuelle cheffe du parti, Dominique Anglade.

• À lire aussi - Primes aux infirmières: Dubé est incapable de négocier, dit l’opposition

• À lire aussi - Bisbille chez les libéraux: expulser Montpetit «était la décision à prendre», dit Anglade

Ardemment défendue jusqu’à tout récemment par l’ancien ministre de la Santé Gaétan Barrette, cette loi, qui prévoyait des pénalités pour les médecins de famille qui ne prennent pas assez de patients, doit être revue dans le contexte actuel, où le réseau est «extrêmement fatigué», a-t-elle dit.

«Ces dispositions-là étaient dans un contexte où il n'y avait pas du tout de pandémie, où il n'y avait pas les listes d'attente que l'on connaît, c'est un contexte qui était très différent. Et c'est la raison pour laquelle il va falloir qu'on amène une approche différente pour trouver une solution», a-t-elle expliqué mercredi.

«C'est une décision de caucus», s’est-elle contentée de répondre lorsqu’elle s’est fait demander si Gaétan Barrette appuyait cette nouvelle position.

L'ancien ministre de la Santé, Gaétan Barrette
Photo d'archives
L'ancien ministre de la Santé, Gaétan Barrette

Le gouvernement Legault déposera dans les prochains jours un projet de loi afin d’améliorer l’accès aux médecins de famille.

À plusieurs reprises, le premier ministre François Legault et son ministre de la Santé, Christian Dubé, ont indiqué qu’ils comptaient forcer la main à certains docteurs qui, selon eux, ne travaillent pas.

Rappelons que la loi 20 représentait un pan important de la réforme Barrette, mais les pénalités qu’elle prévoyait n’ont jamais été appliquées.

À VOIR AUSSI