/news/provincial
Navigation

Régis Labeaume reçoit la Médaille de l’Assemblée nationale

Le maire sortant part le cœur en paix et s’effacera pour les prochains mois

Entouré de la vice-première ministre Geneviève Guilbault et de la ministre des Affaires municipales Andrée Laforest, le maire Régis Labeaume s’est vu remettre la Médaille de l’Assemblée nationale, aujourd'hui, à l’hôtel de ville.
Photo Stevens Leblanc Entouré de la vice-première ministre Geneviève Guilbault et de la ministre des Affaires municipales Andrée Laforest, le maire Régis Labeaume s’est vu remettre la Médaille de l’Assemblée nationale, aujourd'hui, à l’hôtel de ville.

Coup d'oeil sur cet article

Touché de recevoir la Médaille de l’Assemblée nationale, le maire sortant de Québec, Régis Labeaume, a effectué sa dernière sortie publique aujourd'hui, avant de disparaître « pour plusieurs mois ». 

• À lire aussi: Marchand satisfait de l'ouverture de l'opposition

• À lire aussi: Marchand ne demandera pas de recomptage dans Cap-Rouge

« C’est la dernière fois qu’on se voit. C’est terminé », a-t-il lancé aux médias présents pour la remise de la médaille. « À partir de l’instant même, c’est un black-out maintenant pour plusieurs mois. J’ai vraiment le goût de ne plus exister publiquement. Je refuse tout à partir de maintenant. Je pense que la vie sera bonne avec moi. Tout ce qui est devant est heureux. Je vois vraiment la vie en rose. »

En présence de la vice-première ministre, Geneviève Guilbault, et de la ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, la prestigieuse distinction de l’Assemblée nationale lui a été remise à l’hôtel de ville de Québec, en reconnaissance de son travail à la mairie au cours des 14 dernières années.

Entouré de la vice-première ministre Geneviève Guilbault et de la ministre des Affaires municipales Andrée Laforest, le maire Régis Labeaume s’est vu remettre la Médaille de l’Assemblée nationale, aujourd'hui, à l’hôtel de ville.
Photo Stevens Leblanc

« M. Labeaume a été un maire plus grand que nature pour notre ville de Québec, une des plus belles villes au monde. Pour moi, Québec est la plus belle ville au monde. Et je pense que là-dessus, M. Labeaume et moi, on s’entend, a lancé Mme Guilbault. Je vais m’ennuyer de vous. »

La ministre Laforest a souligné la contribution de Régis Labeaume à l’avancement des affaires municipales.

« Vous avez été entendu, vous avez été écouté », a-t-elle rappelé, au sujet des projets de loi qui touchaient les villes et dans lesquels le maire de Québec a mis son grain de sel. 

« Vos suggestions étaient quand même très, très bonnes. Il y en a que non. On les a pas prises, ça avait pas de bon sens », a lancé la ministre, déclenchant le rire du maire. 

Un dernier jour

La passation des pouvoirs est presque terminée, maintenant, avec le nouveau maire, Bruno Marchand. Il ne reste à Régis Labeaume qu’un jour de travail à son bureau à l’hôtel de ville avant de quitter les lieux pour de bon.

Le maire sortant aurait pu être présent à l’assermentation de son successeur, dimanche. Mais il a choisi de ne pas y assister. « J’en ai informé le nouveau maire, parce que je suis une source de distraction. Ça doit être le moment du nouveau maire. »

Entouré de la vice-première ministre Geneviève Guilbault et de la ministre des Affaires municipales Andrée Laforest, le maire Régis Labeaume s’est vu remettre la Médaille de l’Assemblée nationale, aujourd'hui, à l’hôtel de ville.
Photo Stevens Leblanc

Vie ordinaire

Il a l’intention de reprendre une vie ordinaire. « Je vais tenter de découvrir ce que c’est, la vie normale. Toute une découverte pour quelqu’un qui n’a jamais eu comme norme d’avoir cet objectif dans la vie. J’en ai vraiment le goût. »

Régis Labeaume a aussi salué les membres des médias. 

« Pour plusieurs, ça fait un moment qu’on se connaît. Avec plusieurs d’entre vous, on a voyagé, on a passé des heures ensemble. J’ai quasiment le goût de vous dire que je vous aime. Je vais me garder une petite gêne. Disons que je vous apprécie beaucoup. »


♦ Régis Labeaume part après 14 années à la mairie. Il a été élu pour la première fois en 2007. Il est troisième dans la liste des maires de Québec qui ont régné le plus longtemps sur la capitale, après Jean-Paul L’Allier (16 ans) et Lucien Borne (15 ans).

À VOIR AUSSI       

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.