/news/politics
Navigation

Ville de Québec: Marchand veut des opposants sur le comité exécutif

Le nouveau maire de Québec a l’intention de rencontrer tous les élus municipaux

Ville de Québec: Marchand veut des opposants sur le comité exécutif
Photo Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

Bruno Marchand, qui souhaite rencontrer individuellement tous les élus municipaux dans les prochains jours, confirme son désir de voir l’opposition représentée au sein de son futur comité exécutif.

• À lire aussi: COP26: Benoit Charette satisfait de la participation du Québec

C’est ce que le nouveau maire de Québec a fait savoir, jeudi après-midi, lors d’un point de presse consacré au processus de transition. 

« Je ne veux pas vous dire “forcément”, mais je le souhaite. Évidemment, s’il n’y avait aucun intérêt, on n’y arrivera pas, mais je pense que ce serait l’idéal d’avoir des gens qui proviennent de l’extérieur de Québec Forte et Fière (QFF) au sein de l’exécutif. C’est à ça qu’on travaille », a répondu M. Marchand. 

Pas de « maraudage »

La semaine prochaine, juste après l’assermentation prévue dimanche, des rencontres individuelles avec les élus vont débuter. Même s’il est minoritaire au conseil municipal, le maire Marchand a assuré qu’il ne faut pas y voir de manœuvre politique. 

Il a ajouté qu’il ne veut pas profiter de l’occasion pour faire du « maraudage » en vue d’attirer de nouveaux conseillers au sein de sa formation politique dans le but d’obtenir une majorité municipale. 

Bruno Marchand a dit vouloir collaborer avec l’opposition à l’Hôtel de Ville de Québec, jeudi, lors d’un point de presse en compagnie des six conseillers de Québec Forte et Fière.
Photo Stevens LeBlanc
Bruno Marchand a dit vouloir collaborer avec l’opposition à l’Hôtel de Ville de Québec, jeudi, lors d’un point de presse en compagnie des six conseillers de Québec Forte et Fière.

« Ce n’est pas le but. Les gens peuvent entendre que c’est un objectif sous-jacent, mais ce n’est pas le cas [...] Après ça, si des partis ou des élus ne sont pas confortables avec l’idée, ils pourront en discuter et refuser la proposition. Si on veut travailler différemment, on ne peut pas toujours suspecter qu’il y a quelqu’un qui essaye de tirer la couverture », a-t-il assuré.  

Selon lui, « on est à six élus [de Québec Forte et Fière]. On n’est pas en train de travailler pour avoir 11 ou 12 élus. On est super sincères là-dedans ».

Inspiré par Gatineau

De façon plus générale, M. Marchand souhaite que ces rencontres individuelles – de 90 minutes chacune – deviennent annuelles. Elles permettraient aux 21 conseillers municipaux de faire directement part au maire des préoccupations des citoyens dans leurs districts respectifs, a-t-il fait valoir. 

Le maire de Québec dit que sa démarche s’inspire de l’expérience de l’ancien maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, qui a eu à composer avec des conseils municipaux minoritaires. 

D’autre part, Bruno Marchand a confirmé jeudi que son parti ne demandera pas de recomptage judiciaire dans le district de Cap-Rouge-Laurentien. « Les chances sont trop incertaines pour faire durer la situation ».

Dans ce district, le candidat de QFF, Jérôme Couture, spécialiste en fiscalité municipale, a perdu par à peine 71 voix contre le candidat d’Équipe Savard, Louis Martin. Le nouveau maire n’a pas exclu que M. Couture, qu’il a beaucoup encensé durant la campagne électorale, soit nommé au sein de son cabinet.  

Composition du nouveau conseil municipal  

Voici les forces en présence

MAIRE : Bruno Marchand (Québec Forte et Fière)

ÉLUS DANS LES 21 DISTRICTS

  • 10 conseillers d’Équipe Marie-Josée Savard
  • 6 conseillers de Québec Forte et Fière
  • 4 conseillers de Québec 21
  • 1 conseillère de Transition Québec

À VOIR AUSSI...   

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.