/news/education
Navigation

Transmission chez les jeunes: «Il faut s’en inquiéter», prévient une spécialiste

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs régions connaissent une recrudescence des cas de COVID-19. Faut-il s’en inquiéter? Les jeunes sont-ils les plus à risque?

La Dre Nathalie Grandvaux, professeure de biochimie à l’Université de Montréal, croit qu’il faut accélérer la vaccination chez les jeunes, jugeant même que la situation est préoccupante.

«La transmission se fait pour l’instant chez les moins de 19 ans. Ils prennent une grande place. La moitié des éclosions sont dans les milieux préscolaires et scolaires, a-t-elle décelé sur les ondes de LCN, vendredi. 

«Il faut s’en inquiéter, car on ne veut pas conserver cette transmission chez les jeunes à cause des conséquences à long terme.» 

Longue COVID et syndrome inflammatoire multisystémique sont entre autres les répercussions auxquelles pourraient être exposés les jeunes s’ils étaient infectés. 

«Au niveau hospitalisations et décès, on devrait voir une incidence beaucoup moindre qu’on peut le voir ailleurs», prévient la spécialiste.

«On est très chanceux» 

Certains pays d'Europe inquiètent, notamment en Allemagne, où le nombre de cas explose malgré un taux de vaccination appréciable. Au Québec, il faut se consoler du fait que la vaccination a connu un certain succès.

«On est très chanceux, les Québécois ont répondu très présents à la vaccination. On a aussi gardé beaucoup plus de mesures de santé publique qu’en Allemagne, par exemple, comme le port du masque. 

«On le porte encore partout, même si [les élèves du secondaire] vont l’enlever la semaine prochaine, ce qui est une erreur selon moi. On a des mesures beaucoup plus soutenues que celles en Europe actuellement.»

Les gens qui renoncent au vaccin sont plus à risque d'être infectés par le virus, certes. Faut-il maintenir la stratégie de vaccination ou surtout cibler les jeunes?

«C’est certain qu’il faut viser le plus de jeunes. On attend la réponse de Santé Canada pour vacciner les 5 à 11 ans. 

«Ce serait déjà une première étape.»

À voir aussi 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.