/sports/football/rougeetor
Navigation

Deux titres dans la mire du Rouge et Or en cross-country

Jean-Simon Desgagnés a contribué à mener le Rouge et Or vers la bannière provinciale et il sera de nouveau une figure de proue au championnat canadien.
Photo courtoisie, Mathieu Belanger Jean-Simon Desgagnés a contribué à mener le Rouge et Or vers la bannière provinciale et il sera de nouveau une figure de proue au championnat canadien.

Coup d'oeil sur cet article

La saison de course n’est pas finie! La preuve, c’est que les équipes masculine et féminine du Rouge et Or détiennent des chances réalistes de remporter les deux bannières du championnat U Sports de cross-country, demain, sur les Plaines d’Abraham.

En 2016, les hommes avaient mis la main sur le titre universitaire canadien, dans leur propre cour. Deux ans plus tard, c’était au tour des dames de les imiter, en Ontario. Elles ramenaient ainsi une première bannière féminine nationale dans l’histoire de ce sport au Québec.

Voilà qu’avec quelques athlètes d’exception de chaque côté, les astres semblent alignés pour une double conquête.

«Il n’y a rien d’acquis d’avance parce que l’opposition est au rendez-vous, mais nos deux équipes sont dans la lutte pour la victoire. Ça rend ça particulièrement excitant d’avoir le championnat à la maison», a noté l’entraîneur du Rouge et Or, Félix-Antoine Lapointe.

«En 2019, la dernière année qu’il y a eu un championnat, les filles avaient terminé troisièmes et les gars quatrièmes. On veut absolument améliorer ça cette année», a-t-il renchéri.

Opposition ontarienne

Le Rouge et Or n’aura certainement pas la tâche facile. Dans le monde du cross-country, les sempiternels succès de l’Université Guelph sont bien documentés.

Cette saison, Laval est classée au premier rang au pays, suivie de Guelph et de McMaster. Du côté féminin, ce sont les représentantes de Guelph qui occupent le haut du tableau, devant Laval et Western Ontario.

La progression fulgurante du programme du Rouge et Or est venu jeter un pavé dans la mare ontarienne ces dernières années.

«Ça ne s’est pas fait par magie. Notre entraîneur a monté le programme et la cohorte d’avant nous a été la première à mettre le Rouge et Or sur la scène nationale. En 2021, que nos deux équipes puissent gagner, ça démontre que le Rouge et Or est au sommet de son art», a mentionné Jean-Simon Desgagnés, le plus bel espoir individuel de médaille pour Laval.

Chez les dames, Jessy Lacourse a remporté chacune des épreuves auxquelles elle a pris part cette saison.

Parcours connu

Un point qui joue en faveur des deux cohortes du Rouge et Or, c’est qu’elles connaissent le parcours de fond en comble.

«Les Plaines, c’est un parcours difficile, pas accessible à tous. À force de s’entraîner dessus, on connaît ses racoins et ses tournants. On peut pratiquement le faire les yeux fermés», a souri Desgagnés.

Le départ du volet féminin sera donné sur le coup de midi, tandis que les hommes s’élanceront une heure plus tard. Le départ et l’arrivée des quatre boucles de 2,5 km se feront derrière le Manège militaire.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.