/finance/business
Navigation

Après 41 ans, le cabaret érotique Le Folichon change de vocation

Le Folichon
Photo d'archives Jean-François Desgagnés Le harem de Gaétan Bélanger, propriétaire du cabaret Le Folichon, en 2015.

Coup d'oeil sur cet article

Véritable institution à Québec, le cabaret de danseuses nues Le Folichon changera de vocation après 41 ans d’existence.

• À lire aussi: Vingt applications utilisées pour leurrer les jeunes

• À lire aussi: Nordiques: le PM devra être très convaincant

L’établissement n’a pas été vendu, mais un nom différent a été enregistré au Registraire des entreprises le 16 novembre dernier. Le Cabaret L’impresario devrait ouvrir très bientôt dans le même immeuble du boulevard Wilfrid-Hamel. 

«Toujours le même propriétaire. On change seulement la vocation. Nous ne présenterons plus de danseuses mais plutôt de la musique live tous les soirs. La cuisine sera de tendance italienne fusionnée», peut-on lire sur la page du bar, qui promet encore et toujours des soirées mémorables. 

Sans surprise, la pandémie a frappé fort dans l’industrie. 

Longtemps fréquenté par les joueurs des Nordiques, le bar de danseuses nues avait souligné en grand ses 35 ans en 2015

Le président fondateur de l’entreprise, Gaétan Bélanger, souhaitait alors que son événement prenne des allures de retrouvailles. 

Il disait que plus de 10 000 danseuses avaient foulé la scène du Folichon. 

Les danses contact ont été légalisées en 1999, mais l'internet a porté un dur coup aux bars de danseuses nues.  

À VOIR AUSSI...   

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.