/lifestyle/books
Navigation

Mieux-être: améliorer sa faculté d’apprentissage

Apprendre vite et bien
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Si vous êtes de ceux qui aiment apprendre, mais qui ont du mal à se concentrer ou à retenir ce qui est assimilé, vous trouverez sans doute des solutions en développant votre mémoire et en boostant votre cerveau grâce à des techniques récentes des neurosciences.

Les auteurs d’Apprendre vite et bien, Olav Schewe et Barbara Oakley, sont tous les deux dans l’enseignement. Olav Schewe aime lancer des défis à ses étudiants, comme apprendre une nouvelle langue en seulement un mois. Impossible ? Pourtant, il affirme que plusieurs de ses étudiants ont réussi en appliquant diverses techniques des neurosciences. En seulement dix leçons, on peut parvenir à développer ses capacités d’apprentissage, sa mémoire et sa concentration. Des outils qui permettent notamment de gagner du temps. 

Parmi les techniques proposées, on compte des conseils pour développer des aptitudes en lecture rapide. Ici, il n’est pas question de battre des records de lecture rapide pour figurer dans le livre Guinness. En règle générale, il y a perte de compréhension au-delà de 400 mots par minute. L’essentiel est de lire, moins vite si nécessaire, tout en étant apte à mémoriser. Tout est une question d’assimilation. Ainsi, on suggère d’assimiler l’ensemble du message d’abord en mettant de côté les détails. C’est un peu comme regarder l’image finale d’un casse-tête avant de l’assembler.

Discipline et constance

Parmi les conseils qui reviennent, citons l’idée de travailler sa discipline, puisque c’est à force de pratique que l’on peut s’améliorer. Outre la discipline, la constance est essentielle. On suggère néanmoins d’espacer ses séances d’apprentissage. Par exemple, dix heures d’apprentissage en une seule journée sont bien moins efficaces que dix heures étendues sur dix jours.

Pour qu’un cerveau fonctionne bien, on recommande de faire de l’exercice et de bien s’alimenter. Dormir huit heures par jour est aussi fortement recommandé. C’est que le cerveau travaille en quelque sorte durant la nuit. Étant donné que, durant la journée, il produit des métabolites, des substances toxiques, qui seront évacués durant la nuit, rafraîchissant ainsi votre cerveau et permettant un meilleur apprentissage le lendemain.

Finalement, on comprendra que l’on doit être motivé lorsqu’il est question d’apprentissage. La motivation n’est pas un don, mais bien quelque chose que l’on développe par des techniques. Le meilleur moyen de demeurer motivé est de fixer l’objectif à atteindre. S’entourer de gens motivés qui ont les mêmes objectifs et s’offrir des récompenses sont aussi des outils pour avancer dans la bonne direction.


  • Barbara Oakley est une professeure américaine d’ingénierie à l’Université d’Oakland et à l’Université McMaster.
  • Elle est aussi l’auteure du livre On ne naît pas brillant, on le devient.
  • Olav Schewe est le fondateur d’Educas, une société d’éducation norvégienne.
  • Il a également fait paraître le livre Superstudent.
  • On peut en apprendre davantage sur son site : olavschewe.com