/investigations/politics
Navigation

Québec a discuté d’une aide financière à l’entreprise HEXO

Le ministre Pierre Fitzgibbon a rencontré le PDG du producteur de cannabis

Cannabis Hexo
Photo d'archives Site de production de cannabis de l’entreprise gatinoise HEXO.

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement du Québec a discuté la semaine dernière la possibilité d’offrir un soutien financier à un producteur de cannabis qui vient d’acquérir une firme reliée à un proche des Hells Angels.

• À lire aussi: L’UPAC va se pencher sur les liens du producteur de cannabis HEXO

• À lire aussi: Un proche des Hells chez un gros vendeur de pot légal

Le ministre de l’Économie Pierre Fitzgibbon a rencontré à cette fin, le 8 novembre, Scott Cooper, le PDG du producteur de pot de Gatineau HEXO, selon des informations obtenues par notre Bureau d’enquête.

Le but de la rencontre aurait été de discuter de la possibilité de fournir une aide à HEXO, dans la foulée d’un rapport négatif de l’auditeur externe PwC.

Ce rapport, rendu public à la fin octobre, exprimait un « doute substantiel sur [l]a capacité [d’HEXO] à poursuivre son exploitation ».

« Le ministre Fitzgibbon a rencontré le président d’HEXO au cours des dernières semaines. Le sujet des rencontres du ministre demeure confidentiel », nous a indiqué hier par courriel Mathieu St-Amand, attaché de presse du ministre.

« En tant que seul grand producteur de cannabis ayant son siège social au Québec, HEXO s’entretient avec des représentants du gouvernement sur un certain nombre de sujets dans le cours normal de ses activités. Nous ne divulguons pas la nature de ces rencontres », a réagi un porte-parole pour HEXO.

Selon nos informations, Québec a également contacté des investisseurs potentiels à l’extérieur du gouvernement pour tester leur intérêt à miser avec lui sur HEXO.

Écoutez Le bon plant une série balado sur le cannabis qui sort des sentiers battus, au-delà des idées préconçues.

Toutefois, la réponse de ces derniers a été mitigée en raison des évaluations jugées excessives actuellement pour de nombreuses entreprises du secteur du cannabis. Le gouvernement Legault a donc décidé de ne pas embarquer dans l’aventure pour l’instant.

Contactés, la Caisse de dépôt et placement et le Fonds de solidarité FTQ nous ont indiqué tous deux ne pas vouloir commenter des échanges en privé qui pourraient avoir eu lieu ou non.

Les deux nous ont dit avoir comme politique actuellement de ne pas investir dans les producteurs de cannabis.

Lobbyisme

Un nouveau mandat au Registre des lobbyistes de plus de 100 000 $ a été inscrit pour HEXO le 8 octobre dernier par Alexandre Meterissian, dans le but notamment d’« avoir une participation de l’État dans le capital actions de l’entreprise ».

Notre Bureau d’enquête a révélé cette semaine que la Sûreté du Québec a récemment alerté Ottawa sur le fait qu’HEXO, le plus important fournisseur de cannabis de la Société québécoise du cannabis (SQDC), a acquis en mai une entreprise reliée à un proche des Hells Angels. 

Ce proche des Hells, Josh Hill, a déjà eu un bureau chez Redecan, l’entreprise achetée par HEXO. Sa famille est devenue actionnaire d’HEXO lors de la transaction de 925 millions $.

L’Unité permanente anticorruption (UPAC) va faire des vérifications dans ce dossier à la suite d’une demande de l’Autorité des marchés publics (AMP), a-t-on appris jeudi.

HEXO a par ailleurs annoncé hier la démission de Sébastien St-Louis, le fondateur d’HEXO, du conseil d’administration de l’entreprise.

-Avec la collaboration d’Yves Daoust 

► La Société québécoise du cannabis, dont HEXO est un fournisseur privilégié, a déclaré hier des profits de 19 millions $ au 2e trimestre.

En quelques dates 

  • 28 mai : HEXO annonce l’achat du producteur ontarien Redecan pour 925 M$
  • 18 octobre : HEXO annonce le départ immédiat de son PDG, Sébastien St-Louis
  • 29 octobre : un rapport de PwC exprime des doutes sur la viabilité financière d’HEXO
  • 8 novembre : le nouveau PDG d’HEXO rencontre le ministre Fitzgibbon pour une aide financière
  • 18 novembre : l’AMP demande à l’UPAC de faire des vérifications sur HEXO à la suite de la présence d’un proche des Hells dans l’entourage d’HEXO
  • 19 novembre : Sébastien St-Louis démissionne du CA d’HEXO