/lifestyle/family
Navigation

Jeux de société: à deux c’est mieux

Coup d'oeil sur cet article

La plupart des jeux sont jouables à partir de deux joueurs, mais c’est une configuration qui n’est souvent pas optimale puisque l’expérience devient meilleure quand il y a plus de personnes autour de la table.

En revanche, certains jeux sont spécifiquement conçus pour être joués à deux et c’est ce que nous vous proposons cette semaine. 

Patchwork

Photo courtoisie
  • 2 Joueurs
  • 30 minutes
  • 8 ans +
  • 39,99 $

Voici ce qu’on pourrait qualifier de classique du jeu à deux. Dans ce jeu tout simple, mais plus complexe qu’il n’y paraît, vous devez réaliser une courtepointe sur votre plateau de jeu personnel en y plaçant des tuiles, tout en laissant le moins de trous possible pour éviter de perdre des points en fin de partie.

À votre tour de jeu, vous aurez deux options : prendre une tuile et la placer sur votre plateau ou encore récolter des boutons.

Photo courtoisie

Lors de la mise en place, vous aurez disposé toutes les tuiles en un cercle autour du plateau d’évolution du temps. Pour en poser une sur votre plateau, vous devrez choisir parmi les trois tuiles qui suivent le pion de position situé dans le cercle. Vous devrez en acquitter le coût en bouton et ensuite avancer votre pion joueur sur le plateau central en fonction du nombre de cases indiqué sur la tuile choisie.

Il y a deux façons de gagner des boutons qui vont vous permettre d’acheter des tuiles. La première consiste à poser des tuiles sur lesquelles on trouve des boutons. Chaque fois que vous croiserez un bouton sur le plateau central, vous allez obtenir un nombre de boutons équivalent à celui des boutons présents sur votre courtepointe.

L’autre façon, c’est l’autre action possible soit de rattraper le pion de son adversaire quand on est derrière. On va alors obtenir autant de boutons que le nombre de cases nous séparant de notre adversaire.

Plus le jeu avance, plus il devient difficile de placer les tuiles, il faut donc penser quelques coups en avance tout en tentant de prévoir ce que notre adversaire fera.

Un joli brise-méninge dans un esprit zen. 

Nicodemus

Photo courtoisie
  • 2 Joueurs
  • 45 minutes
  • 14 ans +
  • 39,99 $

Comme le très joli Imaginarium n’est pas très optimal à deux joueurs, on nous en propose une version adaptée pour un duo. On conserve les mêmes terminologies, le même esprit et la thématique steampunk qui fait la beauté du jeu.

Photo courtoisie

À tour de rôle, on va poser des cartes de machines dans le bric-à-brac afin de récolter des ressources qui vont servir à réparer les matchs lors des tours suivants. On pourra aussi amasser du charbonium qui nous permettra d’avoir plus de choix dans le bric-à-brac plutôt que pouvoir réparer seulement la seule dernière machine à y avoir été posée.

Clarification : à votre tour, vous allez soit poser une machine dans le bric-à-brac, soit en réparer une, ce qui vous donnera des points.

En posant une carte, vous allez récolter une ressource ou du charbonium ou encore pour utiliser l’effet de la carte. Les effets sont nombreux et il vous faudra un certain temps pour maîtriser l’iconographie, mais elle finit par devenir intuitive.

En réparant une machine, moyennant les ressources nécessaires, vous allez ensuite avoir la possibilité de réaliser des objectifs qui vous feront gagner plus de points.

Il s’agit en fin de compte d’une course puisque la fin de la partie est déclenchée quand un joueur atteint 20 points.

Un joli jeu dans un univers bien campé et dans lequel il faut bien réfléchir pour optimiser ses tours. 

Aqualin

Photo courtoisie
  • 2 Joueurs
  • 20 minutes
  • 8 ans +
  • 34,99 $

Voici une jolie découverte pour quiconque aime les jeux de placement et qui, en prime, aime un peu pourrir la vie du joueur devant lui ou elle.

Photo courtoisie

Le jeu est composé de très jolies tuiles en acryliques sur lesquelles on retrouve six créatures marines différentes peintes en six couleurs différentes.

Le but est de poser des tuiles sur un plateau de 6 sur 6 jusqu’à ce qu’elles aient toutes été placées.

Pour marquer des points, il faut faire des groupes de deux créatures similaires ou plus. Plus il y en a dans le même groupe, plus ça sera payant jusqu’à un maximum de six.

Là où ça devient intéressant, c’est qu’un joueur marquera des points en regroupant des espèces similaires, peu importe la couleur, alors que l’autre joueur devra regrouper des animaux de couleur similaire, peu importe l’espèce.

Lorsque notre tour débute, on va d’abord pouvoir déplacer une tuile horizontalement ou verticalement d’autant de cases qu’on le veut, jusqu’à ce qu’elle rejoigne une autre tuile ou le bord du plateau. On va ensuite choisir une tuile parmi les six tuiles face visible et la poser sur le plateau central.

On va procéder ainsi, à tour de rôle, jusqu’à la fin de la partie. Et on vous assure que c’est très serré. Les joueurs d’échecs vont adorer.

Une fois toutes les tuiles placées, on décompte les points et c’est la portion la plus délicate parce qu’il faut être très attentif pour ne rien rater.

On vous encourage à jouer au moins deux parties de suite, en choisissant une méthode de pointage différente, c’est un beau défi pour le sens de l’observation.