/weekend
Navigation

Pictures at an Exhibition: ELP revisite l’œuvre de Mussorgsky

Emerson Lake and Palmer
Photo courtoisie Pochette de l’album Pictures at an Exhibition.

Coup d'oeil sur cet article

Après le simple Lucky Man et les couleurs musicales intéressantes dévoilées sur leur premier album, Emerson, Lake & Palmer souhaitait poursuivre avec une adaptation de l’œuvre Pictures at an Exhibition du compositeur russe Mussorgsky. Frileuse, la compagnie de disques a refusé.

Les dirigeants d’Atlantic Records considéraient cette opération comme une entreprise à haut risque en raison de son côté classique. On était loin d’être convaincu que cet album allait se vendre et jouer dans les radios. 

Ils avaient offert aux musiciens de lancer ce disque sur l’étiquette Nonesuch Records, spécialisée dans les albums classiques et d’avant-garde, mais le trio, à son tour, a refusé.

Emerson, Lake & Palmer est retourné en studio pour enregistrer l’opus Tarkus, qui sera lancé le 14 juin 1971.

Le claviériste Keith Emerson avait découvert Pictures at an Exhibition lors d’un concert classique. Il a convaincu Greg Lake et Carl Palmer de se lancer dans l’adaptation de cette pièce de Mussorgsky et elle fera partie des spectacles de la formation britannique à partir de l’été 1970.

Une promesse

Pictures at an Exhibition a initialement été enregistré, le 9 décembre 1970, lors d’un concert au Lyceum Theatre. La parution était prévue pour l’été 1971. Keith Emerson, Greg Lake et Carl Palmer constatent que l’enregistrement est de très mauvaise qualité et décident d’en faire un autre, en mars 1971, au Newcastle City Hall dans le nord-est de l’Angleterre.

Le trio souhaitait utiliser l’orgue d’église Harrison & Harrison installé dans cette salle en 1928. Il obtient la permission, mais Keith Emerson devra promettre qu’il ne plantera pas des couteaux dans l’instrument. 

L’album d’Emerson, Lake and Palmer, qui fête ses 50 ans, reprend quatre des dix mouvements de l’œuvre de Mussorgsky, écrite en 1874, jumelés à six segments originaux.