/weekend
Navigation

QW4RTZ: un «Mini-Wheats» de Noël pour l'ensemble vocal

QW4RTZ
Photo courtoisie, Martin Girard

Coup d'oeil sur cet article

Au départ, l’album de Noël de la formation vocale QW4RTZ devait contenir neuf ou dix chansons. Et, tout à coup, le petit projet tout simple a grandi pour devenir quelque chose de méga avec des collaborations et l’écriture de chansons originales.

« On dirait que toutes les fois que l’on fait un projet, ça ne peut pas être quelque chose de facile. Et ça, c’est le problème de QW4RTZ avec ses projets de grandeur. C’est ça que ça donne », a laissé tomber Philippe Courchesne Lebœuf, en éclatant de rire.

Lancé le 12 novembre dernier, l’opus Ça goûte Noël contient 19 chansons. On retrouve quatre titres originaux, des airs traditionnels, d’autres provenant de la culture pop, des collaborations avec Marc Hervieux, Quartom, Les petits chanteurs du Mont-Royal, Anna-Sophie Neher, le trio français Les Itinérantes et Julien Corriveau, et des chansons en français, en anglais, en latin et en allemand. Ah oui, il y a aussi un medley trad et du hip-hop.

Les Veni, veni Emmanuel, Sainte-Nuit et Noël blanc côtoient les Marie-Noël de Charlebois, le classique Le sentier de neige, All I Want For Christmas Is You de Mariah Carey, Last Christmas de Wham et l’Élégie du pain sandwich

Un album que la formation, complétée par Louis Alexandre Beauchemin, François Pothier Bouchard et François « FA 2 » Dubé, compare à un Mini-Wheats de Noël avec des titres traditionnels sur le côté blé entier et des chansons plus pop sur le côté givré.

« On nous réclamait, depuis nos débuts en 2010, un album de Noël. C’était quelque chose que l’on avait envie de faire, mais on ne voulait pas débuter notre carrière sur disque avec un album de Noël. On voulait, avant ça, faire nos preuves », a expliqué Philippe Courchesne Lebœuf, lors d’un entretien.

Un bon mélange

L’idée première était de faire un album avec une dizaine de chansons que le quatuor a capella avait déjà chantées et qui avaient des arrangements. Un opus qui aurait été suivi, plus tard, par un deuxième volume. 

« On ne réussissait pas à trouver une direction artistique. Deux membres, dont moi, penchaient plus vers un album de Noël de type classique. Deux autres avaient envie de reprises de All I Want For Christmas Is You de Mariah Carey et Last Christmas de Wham. On ne savait pas comment arrimer ce projet-là. On a eu l’idée de faire deux albums en un. C’était la solution », a-t-il fait remarquer.

Sur la cinquantaine de titres proposés, 19 se sont retrouvés sur l’album Ça goûte Noël

Pochette de l’album
Photo courtoisie
Pochette de l’album

« Est-ce que l’on pouvait les faire a capella ? Est-ce qu’on avait quelque chose à apporter à ces chansons ? Est-ce qu’on pouvait les teinter de l’empreinte QW4RTZ ? C’est ce qui a déterminé nos choix », a précisé Philippe Courchesne Lebœuf.

Des défis

Les gars de QW4RTZ se sont même lancé un défi. Celui d’écrire, chacun de leur côté, en vase clos, une pièce de 30 à 40 secondes pour servir de liens entre certains blocs de chansons. Ce qu’ils n’avaient jamais fait depuis le début de leur carrière.

Et encore là, ce qui semblait tout simple a pris une tout autre forme. Les petits segments se sont étirés pour devenir quatre chansons complètes d’une durée de deux à quatre minutes. Elles s’intitulent Élégie du pain sandwich, Ma recette du bonheur, Gravlax et Keep it Real (Ton sucre à la crème). La thématique était celle des recettes et des plats de Noël. 

« L’idée était de faire quelque chose de ludique. C’est une incursion dans l’écriture qui pourrait laisser des traces pour la suite des choses », a laissé tomber celui qui fait, sur sa pièce Ma recette du bonheur l’éloge du grilled-cheese.