/news/coronavirus
Navigation

Vaccination des enfants: Legault et Dubé présenteront leur plan pour les 5 à 11 ans mardi

La campagne auprès des enfants pourrait commencer aussi tôt que mercredi

Christian Dubé
Photo d'archives, Pierre-Paul Poulin Le ministre de la Santé Christian Dubé dévoilera son plan pour la vaccination des enfants aux côtés du premier ministre François Legault, qui a fait miroiter la semaine dernière que la « grande majorité » des consignes sanitaires pourront être levées lorsque 80 % des 5 à 11 ans seront vaccinés.

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement Legault dévoilera mardi les détails de l’opération de vaccination des 5 à 11 ans, qui pourrait débuter dès mercredi, dans les centres de vaccination d’abord, et un peu plus tard dans les écoles, selon un des scénarios sur la table. 

• À lire aussi: Vaccination des 5-11 ans: «la situation est rassurante pour les familles»

• À lire aussi: Pfizer approuvé par Santé Canada: la vaccination des 5 à 11 ans peut commencer  

  • Écoutez l'analyste en politiques publiques, Patrick Déry, avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

Si ce plan de match devait se confirmer, Québec devancerait d’une journée l’Ontario, qui prévoit commencer à vacciner les 5 à 11 ans à compter de jeudi.

L’administration des premières doses du vaccin de Pfizer aux enfants pourrait alors débuter dès 16 h, mercredi, dans certains centres de vaccination du Québec, qui ont été spécialement aménagés pour rendre l’expérience la plus amusante possible.

Pour ce qui est des cliniques mobiles dans certaines écoles, il faudra attendre quelques jours de plus, le temps de régler les derniers détails logistiques et de permettre aux parents de recevoir et de remplir le formulaire de consentement pour leur enfant.

Ce n’est toutefois qu’à 17 h que les parents auront le fin mot de l’histoire.

Avec le discours du trône à Ottawa à 13 h, l’Assemblée nationale qui siège à 14 h et le dépôt du rapport spécial de la protectrice du citoyen sur la première vague dans les CHSLD à 15 h, Québec a décidé d’attendre la fin de la journée pour faire son annonce.

Dans l’entourage du premier ministre, on estime aussi que les parents d’enfants âgés de 5 à 11 ans seront plus nombreux à l’écoute que si l’annonce avait lieu plus tôt.

C’est que leur adhésion sera essentielle pour assurer le succès de la campagne de vaccination. L’aspect scientifique prendra donc une importance particulière, a souligné une source bien informée.

Le vaccin anti-COVID-19 Comirnaty de Pfizer-BioNTech pour les enfants de 5 à 11 ans a été autorisé par Santé Canada vendredi dernier. Les premières doses sont arrivées dimanche au Canada.

Huit semaines d’intervalle ?

Les recommandations du Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ), qui ont été transmises sous embargo au ministère de la Santé, lundi, devraient être publiées mardi après-midi.

On saura alors si le CIQ recommande un intervalle de huit semaines avant la deuxième dose, comme le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI), alors que le fabricant prescrit un délai de trois semaines.

« Je pense qu’on doit se réjouir du fait qu’on devrait avoir une bonne proportion des jeunes [...] vaccinés rendu au temps des Fêtes, ce qui va diminuer le risque que ces jeunes enfants-là transmettent la maladie à des personnes plus âgées », a commenté lundi le Dr Gaston De Serres, médecin-conseil à l’Institut national de santé publique du Québec, en entrevue avec TVA Nouvelles.

La prudence restera de mise, puisque la deuxième dose sera administrée aux enfants seulement après les Fêtes.

L’expérience américaine

Selon Diane Lamarre, pharmacienne et professeure à l’Université de Montréal, les parents devraient être rassurés par l’expérience américaine, où plus de 2,5 millions d’enfants ont déjà reçu une dose.

« Les effets secondaires liés à la vaccination chez les 5 à 11 aux États-Unis sont presque inexistants, ce qui est une très bonne nouvelle pour les familles québécoises », a souligné Mme Lamarre sur LCN. 

LA VACCINATION AU QUÉBEC 

  • Près de 650 000 enfants de 5 à 11 ans sont visés par l’opération de vaccination.  
  • À ce jour, environ 750 000 Québécois âgés de 12 ans et plus n’ont pas encore reçu le vaccin. 
  • 6 582 036 Québécois ont reçu deux doses, soit 88 % de la population.  

Sources : Institut national de santé publique du Québec, ministère de la Santé

À VOIR AUSSI     

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres