/news/politics
Navigation

Ottawa adopte un décret pour sauver la rainette faux-grillon à Longueuil

Le zoo Ecomuseum, à la sauvegarde de nos reptiles et amphibiens_2
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Un décret d’urgence a été adopté lundi par Ottawa pour sauver la rainette faux-grillon à Longueuil, un geste réclamé depuis longtemps par les écologistes afin d’aider à maintenir en santé l’habitat essentiel de cette espèce menacée d’extinction. 

  • Écoutez l'entrevue avec Alain Branchaud, directeur général de la Société pour la nature et les parcs au Québec sur QUB radio :   

«Les données scientifiques confirment que la protection de cette population en particulier est primordiale pour la survie et le rétablissement de l’espèce en général», a déclaré le ministre de l’Environnement Steven Guilbeault.

Le décret interdit une foule de travaux, dont «creuser, retirer, tasser ou labourer la terre», qui avaient jusqu’ici pour objectif de prolonger une portion de l’autoroute Béliveau pour le raccorder à un autre boulevard.

Le nouveau segment nécessitait la destruction d’une partie du boisé Du Tremblay, où se trouve l’un des habitats les plus importants de ce petit batracien.

Les travaux avaient été suspendus une première fois par une décision de la Cour supérieure du Québec à la fin du mois d’octobre.

La nouvelle mairesse de Longueuil, Catherine Fournier, a annoncé sur Twitter avoir l’intention de «prendre toutes les dispositions nécessaires pour protéger le milieu naturel». Elle «souhaite arriver à une entente tripartite avec Québec pour y parvenir».

Environnement Canada a fait savoir que sa décision est «fondée sur les meilleures informations disponibles, notamment les plus récents avis scientifiques ainsi que toutes les données et la documentation fournies par le gouvernement du Québec, la Ville de Longueuil et des organisations non gouvernementales».

Ottawa avait adopté un décret d’urgence similaire en 2016 pour mettre fin à un projet de développement résidentiel à La Prairie, qui menaçait un des habitats de l’espèce.

La rainette faux-grillon a été inscrite en 2010 sur la liste officielle des espèces en péril d’extinction.

  • Écoutez l’entrevue de Catherine Fournier, mairesse de la ville de Longueuil

Pas assez, selon les groupes environnementalistes

Bien que le décret ait été salué par le Centre québécois du droit de l’Environnement (CQDE) et la SNAP Québec, son contenu ne correspond pas aux attentes de ces deux groupes qui ont longtemps milité pour son adoption.

«La portée du décret nous laisse sur notre faim. Le décret protège essentiellement des zones déjà détruites ou perturbées, sans inclure les principaux étangs de reproduction du secteur. Il est à souhaiter que cette intervention du fédéral donne l’élan à une véritable protection de l’habitat essentiel de l’espèce à Longueuil», a déclaré par communiqué Alain Branchaud, biologiste et directeur général à la SNAP Québec.

Les organisations ont souligné qu’elles aimeraient voir les différents paliers de gouvernement prendre la question à bras-le-corps.

Ils souhaitent aussi une modernisation du Règlement sur les habitats fauniques tel qu’inscrit dans la loi québécoise.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.