/finance/business
Navigation

Égalité des sexes au travail: un changement encore lent pour les femmes

Active conversation. Young business people in formal clothes working in the office
Photo adobe stock

Coup d'oeil sur cet article

Une majorité des femmes continuent d’être pessimistes quant à l’égalité des sexes au travail malgré une prise de conscience de la société, selon un récent sondage de Randstad Canada.

Près de 63 % des femmes interrogées ont ainsi estimé qu’elles ne se voient pas encore offrir les mêmes opportunités que les hommes sur leur lieu de travail.

Selon le coup de sonde, environ un tiers des femmes ont soutenu qu’il n’y a pas eu de progrès au cours des 10 dernières années en matière d’égalité des sexes, quand 19 % ont perçu de grandes améliorations.

Seulement la moitié des femmes sondées se sont par ailleurs dites prêtes à briguer une promotion, alors que 47 % des femmes de 25 ans et moins ont l’impression qu’elles doivent travailler plus que leurs collègues masculins pour être reconnues.

En ce qui concerne la diversité, l’inclusion et l’équité dans les entreprises, près de 30 % des femmes croient que de bonnes mesures sont prises par leur employeur, 25 % pensent que certaines initiatives sont mises en place sans faire de grande différence et 25 % d’entre elles ont affirmé qu’aucune mesure n’est prise.

«Alors que les entreprises se sont efforcées de créer de nouvelles politiques visant à réduire les préjugés et à améliorer l’équité, les femmes expriment toujours des doutes quant au respect et à l’application efficace de ces politiques», a affirmé mardi par voie de communiqué Carolyn Levy, chef de la diversité, Randstad Canada.

Près de deux tiers des femmes interrogées ont par ailleurs souligné qu’elles avaient été témoins ou avaient été personnellement touchées par au moins une forme de préjugés inconscients.

«Il est clair que les employeurs n’obtiennent pas de bons résultats en matière de diversité, d’égalité et d’inclusion aux yeux de leurs employées. Si de petits pas ont été faits pour aborder ces enjeux, il reste encore beaucoup à faire», a soutenu Mme Levy.

Le sondage a été réalisé par Randstad Canada auprès de plus de 1000 femmes actives issues de milieux divers et minoritaires.